AFP

Dani Alves insulte la presse, le Barça se désolidarise

Dani Alves insulte la presse, le Barça se désolidarise

Le 08/01/2016 à 18:04

Drôle de journée à Barcelone. Après avoir appris la suspension de Luis Suarez pour deux matches, suite au chaud derby catalan de mercredi en Coupe du Roi, Dani Alves est venu au secours de son partenaire et a surtout allumé la presse sur son compte Instagram.

Les "déchets" ont fini par coûter cher à Luis Suarez, qui a été suspendu deux matches par la fédération espagnole. Si le Barça a fait appel de la sanction, assurant que l'attaquant n'avait pas tenu de tels propos, Luis Enrique n’a fait aucun commentaire sur le cas de l'Uruguayen, en conférence de presse.

Daniel Alves s’est chargé de les faire pour lui, sur les réseaux sociaux. "Nous sommes devenus des objets utilisés par la presse pour son bénéfice, pour qu'elle vende des journaux", a notamment écrit le Brésilien sur son compte Instagram. "On parle de moins en moins de football (...). Quelles putains d'ordures (sic) vous êtes", a-t-il conclu.

Une fois n'est pas coutume : le FC Barcelone n'a pas suivi son illustre arrière latéral droit. Dans un communiqué publié dans la journée, le vainqueur de la dernière Ligue des champions s'est désolidarisé de l'attaque en règle d'Alves à l'encontre des médias.

"Le joueur de l'équipe première du FC Barcelone Dani Alves a publié ce jour sur Instagram un texte très critique à l'encontre des médias. Il a utilisé des termes offensants. Au-delà des points de vue que le joueur peut exprimer librement, le FC Barcelone se voit obligé de préciser qu'il ne soutient ni ne partage les termes offensants publiés (par Alves)." Aucune sanction n'a été communiquée par le club.

0
0