AFP

Coupe du Roi : Le Real bat le record du Barça en arrachant un nul incroyable à Séville (3-3)

Ce Real est insubmersible !

Le 12/01/2017 à 23:12Mis à jour Le 13/01/2017 à 00:42

COUPE DU ROI - Incroyable Real Madrid ! Menée 3-1 à moins de dix minutes de la fin de la rencontre, l'équipe de Zinédine Zidane a réussi à faire un match nul face à Séville (3-3) grâce à un but de Karim Benzema au bout du temps additionnel. Elle s'est ainsi offert un 40e match consécutif sans défaite toutes compétitions confondues, synonyme de record espagnol. Et jouera les quarts.

Ce Real Madrid version Zinedine Zidane est vraiment à part ! Mené 3-1 jusqu'à moins de dix minutes de la fin dans une partie incroyablement spectaculaire, les Merengue ont eu les ressources mentales et la réussite pour éviter la défaite (3-3) grâce à Sergio Ramos (83e) et un but dans la dernière minute du temps additionnel de Karim Benzema (90e+3). Une égalisation qui n'influe pas sur la qualification des Madrilènes, larges vainqueurs à l'aller (3-0), en quarts de finale de la Coupe du Roi, mais qui leur permet surtout de rentrer dans l'histoire avec un nouveau record espagnol de 40 matches sans défaite, toutes compétitions confondues.

Benzema détrône Barcelone et couronne Zidane

On le sentait presque venir. Ce Real, malmené par un FC Séville bien différent de sa pâle copie du match aller, a fini par forcer son destin et revenir, comme toujours. Et pas seulement parce que Marco Asensio a inscrit un but magnifique en solitaire sur un contre de 80 mètres (48e). Le remplacement de l'ailier Lucas Vazquez par le latéral Dani Carvajal, à 2-1 pour Séville (64e), a pourtant laissé planer l'ombre d'un doute sur les intentions de Zidane.

Le voile a été levé dans les dix dernières minutes. Un penalty de Ramos, logiquement obtenu par Casemiro, a laissé entrevoir le final détonant. L'étincelle est venue de Karim Benzema, que ZZ a toujours soutenu et appuyé durant ces derniers mois tourmentés et qui lui a rendu de la plus belle des manières avec un but exceptionnel au cœur de la défense sévillane (90e-3).

Enrhumé sur le but de Benzema, Lenglet a aussi touché le poteau

Éliminé par l'ancien Lyonnais, Clément Lenglet a également eu le malheur de dévier la trajectoire de son tir, trompant ainsi son gardien. Un dénouement dur pour l'ancien Nancéen, qui avait expédié quelques minutes auparavant une tête sur le poteau de Casilla (86e). Avant cela, Séville avait tout fait pour priver le Real de son record. Jovetic a marqué son premier but sous ses nouvelles couleurs neuf minutes seulement après son entrée en jeu (53e).

Casilla a aussi sorti le grand jeu à multiples reprises et a aussi pu compter sur le manque de réalisme adverse. On pourrait faire le même constat pour Soria, le portier sévillan, car le Real, bien que sans sa BBC au coup d'envoi, ni Modric, ni James, a quand même tiré 18 fois au but, soit une de plus que Séville. C'est d'ailleurs ce petit tir en plus à moins de soixante secondes de la fin qui a rendu la soirée historique pour la "Maison Blanche".

0
0