Getty Images

Le FC Barcelone s'impose en finale face à Alaves (3-1)

Le Barça se console et ne gâche pas les adieux de Luis Enrique

Le 27/05/2017 à 23:25Mis à jour Le 28/05/2017 à 00:25

Une semaine après avoir perdu le titre de champion, le FC Barcelone s'est consolé en décrochant la Coupe du Roi pour la troisième année de suite. Les Catalans se sont imposés 3-1. Luis Enrique a réussi ses adieux.

Le Barça évite la saison blanche. Les Blaugrana ont remporté la finale de la Coupe du Roi en dominant Alaves ce samedi en finale (3-1). Pour la dernière de leur entraîneur Luis Enrique et l'ultime match disputé au Vicente-Calderon, ils ont su tenir tête à de vaillants Basques. Auteur du premier but catalan (30e) puis à l'origine des deux suivants signés Neymar et Paco Alcacer (45e), "Leo" Messi a encore signé une performance remarquable. Le Français Theo Hernandez avait égalisé sur un superbe coup franc mais n'a pas pu offrir le premier trophée de son histoire à Alaves. Pour le Barça, c'est une 29e Coupe du roi à mettre en vitrine.

Pour cette dernière sortie à la tête du Barça, Luis Enrique a été obligé de procéder à quelques ajustements en raison des suspensions de Luis Suarez et de Sergi Roberto mais aussi de la blessure rapide de Javier Mascherano (11e). Le coach catalan a décidé de lancer André Gomes au poste d'arrière droit à la place de l'Argentin plutôt que faire confiance à Aleix Vidal, qui revenait tout juste après une longue blessure. Bien lui en a pris puisque le Portugais s'est révélé à l'aise à ce poste peu habituel. Alaves aurait pourtant pu ouvrir le score si Ibai Gomez et Deyverson avaient mieux profiter d'une mésentente au sein de la défense barcelonaise (27e).

Luis Enrique invincible en Coupe du Roi

Pas assez tranchants sur le plan offensif malgré une possession de balle nettement à leur avantage (68% au final), les Blaugrana ont trouvé la faille grâce à l'inévitable "Leo" Messi, qui a ouvert le score d'un tir placé devant la surface adverse après un relais avec Neymar (1-0, 30e). "La Pulga" a signé son 54e but de la saison avec le Barça, son 5e dans la compétition, et peut ainsi espérer finir en tête du classement des buteurs de Liga (37 buts), de Coupe du Roi et de la Ligue des champions (11 buts) si son rival Cristiano Ronaldo ne marque pas en finale.

En attendant, Messi a fait le travail dans cette finale accrochée. Car les joueurs d'Alaves, très rugueux dans les duels et misant sur une défense solide et des contres rapides, ont vite répondu en égalisant sur un sublime coup franc de Theo Hernandez (1-1, 33e). L'arrière gauche français devrait prochainement rejoindre le Real Madrid et a joliment fait ses adieux aux Babazorros mais son but n'a pas suffi.

Le Barça a définitivement fait basculer le match juste avant la pause. Messi a décalé André Gomes pour un petit centre que Neymar a repris facilement pour redonner l'avantage aux siens (2-1, 45e). Paco Alcacer, aligné à la pointe de l'attaque barcelonaise, a corsé l'addition dans la foulée après un festival de dribbles de l'intenable Messi côté droit (3-1, 45e+3). Le Barça s'est ensuite surtout contenté de gérer son avance et a su résister aux rares attaques de Basques peu inspirés puis en manque de ressources en seconde période. Luis Enrique a pu soulever sa troisième Coupe du Roi en trois ans avec le Barça et tirer sa révérence sur une bonne note.

0
0