AFP

L'Egypte et le Ghana qualifiés pour les quarts de finale

L'Egypte accompagne le Ghana en quarts de finale

Le 25/01/2017 à 21:52Mis à jour Le 25/01/2017 à 22:26

CAN 2017 - Le miracle n'a pas eu lieu pour le Mali mercredi. Contraints de battre l'Ouganda tout en espérant une défaite de l'Egypte, les Maliens ont concédé le nul (1-1) pendant que les Pharaons battaient le Ghana, déjà qualifié (1-0). Egyptiens et Ghanéens verront donc les quarts de finale de cette CAN gabonaise. Le Mali et l'Ouganda sont éliminés.

A Port-Gentil, l'Egypte a dépossédé le Ghana, déjà qualifié au coup d'envoi, de la première place du groupe D. Sur un coup franc à l'entrée de la surface (10e), Mohamed Salah a envoyé un véritable coup de canon dans la lucarne droite du gardien ghanéen Razak Brimah. Les Black Stars n'ont jamais su répondre à cette ouverture du score. Surtout, ils ont surtout perdus leur capitaine Gyan Asamoah. Ce succès a condamné le Mali, éliminé et de toute façon tenu en échec par l'Ouganda (1-1).

Disputer une 3e journée dans la peau d'un leader peut parfois s'avérer être une situation inconfortable. Pour les Ghanéens, la tentative de gestion du match face à l'Egypte aura été doublement préjudiciable. En première mi-temps, les partenaires d'Andre Ayew ont clairement refusé le jeu afin de ne pas prendre de risques. Punis sur un coup franc magistral de l'ailier de l'AS Roma, ils ont continué d'adopter la stratégie de la prudence jusqu'à la pause.

Dans cette rencontre, les deux équipes avaient tout intérêt à veiller à se préserver alors que la veille, le gardien togolais Baba Tchagouni s'était ajouté à la litanie de blessures dans cette CAN 2017. La pelouse de Port-Gentil était, il est vrai, indigne d'une compétition internationale. Avant la rencontre, on anticipait même une délocalisation pour le quart de finale prévu ce week-end, à l'image de ce que la CAF avait décidé il y a deux ans en Guinée Equatoriale en jouant le quart entre le pays hôte et la Tunisie à Bata au lieu d'Ebebiyin.

Gyan blessé

Mais cette décision, Gyan Asamoah n'en a cure. A la 36e minute, le capitaine des Black Stars a été contraint d'abandonner ses partenaires suite à une douleur musculaire, probablement un claquage à la cuisse gauche. Sa grimace lors de son remplacement par Jordan Ayew en disait long sur la probabilité de ne pas le revoir dans la compétition.

En seconde période, le Ghana a enfin réagi en prenant le jeu à son compte pour aller chercher l'égalisation. Si la rencontre s'est tendue avec 4 cartons jaunes distribués par M. Gassama, les hommes d'Avram Grant ont poussé par l'intermédiaire notamment de Christian Atsu, auteur de bons mouvements, mais avec une certaine maladresse. En toute fin de match (90e), Jordan Ayew s'est procuré la plus belle occasion avec une frappe presque sans élan et plein axe. Mais la parade du gardien vétéran El Hadary a préservé la victoire égyptienne. Les Pharaons retrouveront dimanche le Maroc pour un derby nord-africain alors que le Ghana sera opposé à la RDC.

0
0