AFP

Mission brillamment accomplie pour la Tunisie, qualifiée pour les quarts

Mission brillamment accomplie pour la Tunisie, qualifiée pour les quarts

Le 23/01/2017 à 21:57Mis à jour Le 23/01/2017 à 22:24

CAN 2017 - En battant le Zimbabwe (4-2) lundi au stade de l'Amitié à Libreville, la Tunisie a assuré sa qualification en quarts de finale. Deux ans après sa déception au même stade de la compétition, les Aigles de Carthage tenteront de passer le cap aux dépens du Burkina Faso.

Favorite de cette rencontre, la Tunisie n’a finalement pas tremblé. Alors qu’ils n’avaient besoin que d’un match nul au minimum pour se qualifier pour les quarts de finale, les joueurs d’Henryk Kasperczak ont pris le match par le bon bout, lundi au stade de l'Amitié de Libreville. Très agressifs dès le début de la rencontre, ils ont ouvert rapidement le score (10e) par l’intermédiaire du Lillois Sliti, et tué par la même occasion tout suspense.

Car avec ce but d’entrée de jeu, les Warriors ont été cueillis à froid. Surtout, ils ont subi les assauts des Tunisiens. Bien trop friables défensivement, les Zimbabwéens ont ensuite encaissé le deuxième but moins de quinze minutes plus tard. 2-0 au bout de vingt minutes, la Tunisie n’a fait que dérouler. Englués dans leur moitié de terrain, les Warriors ont alors subi et commis énormément de fautes. Ils ont finalement été punis une troisième fois par Khenissi (36’), l’attaquant de l’Espérance de Tunis profitant des largesses de leur arrière-garde.

Youssef Msakni buteur pour la Tunisie

Youssef Msakni buteur pour la TunisieAFP

Avec trois buts d’avance, la Tunisie s’est ainsi retrouvée rapidement à l’abri. Synonyme de déconcentration ? Les hommes de Kasperczak se sont en tout cas fait surprendre en fin de période. Suite à un petit exploit individuel, Musona (43e) a redonné de l’espoir aux siens. De courte durée puisque sur l’action qui a suivi, un penalty a été accordé aux Aigles de Carthage. Transformé par l’ancien Bordelais Khazri.

Le Zimbabwe sans complexes

Se sachant quasiment éliminé, le Zimbabwe est revenu avec un état d’esprit toujours conquérant au retour des vestiaires. Ndoro, qui était rentré en jeu à la mi-temps, a un temps redonné un peu de saveur à un match dépourvu de tout suspense. Sans trop forcer, la Tunisie a géré par la suite, se procurant de nombreuses occasions, d’abord par l’intermédiaire de Khenissi (64e), puis deux fois avec Msakni (75e, 77e).

Les Warriors n’auront finalement pas réussi à marquer ce troisième but qui aurait pu les remettre en selle, après avoir mis beaucoup d’intensité pendant une heure.

C'est donc mission accomplie pour la Tunisie, qualifiée à nouveau pour les quarts de finale d’une Coupe d’Afrique des nations. Deux ans après le traumatisme vécu face à la Guinée Equatoriale, elle tentera d’atteindre le dernier carré face au Burkina Faso. Le Zimbabwe, lui, termine la compétition à la dernière place du groupe. Sans avoir gagné le moindre match, contrairement à 2004 et 2006.

0
0