AFP

Monaco qualifié aux tirs au but face à Sochaux (1-1, 3-4 t.a.b.)

Au bord du gouffre, Monaco s'est sorti des griffes de Sochaux

Le 10/01/2017 à 23:53

COUPE DE LA LIGUE - Longtemps malmenée par des Sochaliens décomplexés, l'AS Monaco s'est qualifiée mardi pour les demi-finales en éliminant les Lionceaux aux tirs au but (1-1, 3-4 t.a.b.), à Bonal.

Cette fois, Sochaux a raté son coup et c'est Monaco qui en profite. Après Dijon et Marseille, les Sochaliens ont encore poussé leurs adversaires à la séance de tirs au but en quart de finale de Coupe de La Ligue ce mardi soir mais ils ont fini par craquer et les Monégasques arrachent leur billet pour le dernier carré de la compétition (1-1, 3-4 tab). Longtemps empruntés dans cette rencontre, les joueurs de Leonardo Jardim avaient vite craqué sur un but d'Andriatsima (16e), Moutinho a égalisé dans les dernières minutes (83e).

Les Sochaliens pourront nourrir des regrets car ils ont très bien entamé leur premier match de l'année 2017 en se montrant bien plus combatifs et mordants que leurs adversaires. Fidèles à leurs principes, les hommes d'Albert Cartier ont pris les Monégasques à la gorge dans l'entre-jeu et la paire monégasque Moutinho-Bakayoko s'est révélée incapable de résister. Derrière, la défense de l'ASM s'est retrouvée en difficulté et Subasic a dû intervenir devant Honorat (8e). Le gardien croate n'a en revanche rien pu sur le tir croisé d'Andriatsima, idéalement servi par Karanovic après une récupération haute (1-0, 15e).

Entrée remarquée de Falcao, Moutinho se reprend

Si cette ouverture du score a réveillé les joueurs de Leonardo Jardim, leur réaction est restée timide notamment en raison d'un sérieux manque d'inspiration collective sur le plan offensif. Evoluant plus haut, les visiteurs ont même failli être punis en contre juste avant la pause mais Karanovic n'a pas profité du travail d'Honorat en ratant son contrôle devant Subasic et Sochaux a loupé l'occasion de faire le break (45e). Le malheureux attaquant suisse du FCSM s'est même fait très mal sur cette situation et a été remplacé par Sao après la pause.

Raggi et Jean, eux, n'étaient pas blessés mais Jardim les a tout de même suppléés par Bernardo Silva et Sididé, bien plus actifs dans une seconde période très disputée et dominée par les Monégasques. Le Portugais a ainsi manqué de réussite sur une tête consécutive à un centre de l'international français (50e). Avec en plus l'entrée de Falcao (68e), Monaco a poussé pour éviter de tomber dans le piège sochalien comme la saison passée en huitième de finale de la Coupe de France (2-1).

Dilo a superbement repoussé une belle frappe du Colombien mais le ballon est revenu sur Moutinho qui l'a envoyé en lucarne d'une volée au point de penalty (1-1, 82e). Falcao a même cru donner l'avantage à l'ASM quelques minutes plus tard mais son but a été logiquement refusé pour une position de hors-jeu de Carrillo (87e). Peu productif, l'attaquant italo-argentin a ensuite raté son tir au but durant la séance fatidique tout comme les Lionceaux Ilaimaharitra et Sao. Monaco rejoint Nancy, tombeur de Nantes un peu plus tôt (0-2), en demi-finales et peut toujours rêver de remporter une première Coupe depuis 2003.

0
0