AFP

Barça : Neymar bientôt inculpé pour escroquerie ?

Neymar bientôt inculpé pour escroquerie ?
Par AFP

Le 13/01/2016 à 13:04

LIGA - L'attaquant brésilien du FC Barcelone Neymar est cité à comparaître devant un juge d'instruction à Madrid le 2 février en vue de son inculpation pour escroquerie dans l'enquête sur les conditions de son transfert vers le Barça, a annoncé mercredi une source judiciaire.

Neymar dans le collimateur de la justice. L'attaquant du Barça est cité à comparaître devant un juge d'instruction à Madrid le 2 février prochain. Le Brésilien pourrait être inculpé d'escroquerie dans l'enquête sur les conditions de son transfert vers le Barça, a annoncé mercredi une source judiciaire.

La convocation concerne Neymar et neuf autres personnes, dont les deux derniers présidents du Barça, deux dirigeants de son ancien club brésilien Santos et ses parents, selon l'ordonnance de convocation diffusée par l'Audience nationale, juridiction spécialisée dans les grandes affaires financières notamment.

L'attaquant sera interrogé dans le cadre de l'enquête ouverte autour des conditions de son transfert, suite à une plainte déposée par la société brésilienne DIS, propriétaire de 40% de ses droits et qui s'estime lésée, le montant réel du transfert lui ayant, selon elle, été occulté. Le parquet avait requis le 8 janvier la comparution de Neymar en vue de sa mise en examen. Dans son ordonnance, le juge accepte ces réquisitions et ordonne "l'audition de Neymar da Silva Santos Junior en tant que mis en examen".

Sandro Rosell, l'ancien président du Barça, au moment du transfert de Neymar.

Sandro Rosell, l'ancien président du Barça, au moment du transfert de Neymar.AFP

Quatre procédures sur le même transfert

Dans un premier temps, le Barça avait chiffré le montant du transfert à 57,1 millions d'euros mais la justice avait ensuite déterminé qu'il avait en fait atteint 83,3 millions d'euros, une affaire qui a déjà été instruite et pour laquelle le club et ses dirigeants seront jugés pour délit fiscal. Mais un autre volet porte sur le manque à gagner pour DIS qui avait reçu 6,8 millions d'euros sur les 17,1 millions versés au Santos.

DIS affirme d'une part avoir été victime de "corruption entre particuliers" car le Barça et Neymar auraient passé un accord d'exclusivité empêchant d'autres clubs de tenter d'acquérir ses droits, portant ainsi atteinte aux règles de la libre concurrence et au montant que la société brésilienne aurait pu obtenir.

Par ailleurs, la société DIS a reçu une somme inférieure à celle à laquelle elle aurait eu droit si le montant du transfert avait été officiellement de quelque 83 millions d'euros. Le transfert, positif à tous égards en matière sportive, est devenu un enfer judiciaire pour le Barça et le joueur, avec au total quatre procédures les concernant.

0
0