AFP

Celta Vigo - Atlético (0-2) : Griezmann et Ferreira-Carrasco ramènent l'Atlético au sommet

Griezmann et Ferreira-Carrasco ramènent l'Atlético au sommet

Le 10/01/2016 à 23:27

LIGA - Deux buts d'Antoine Griezmann et de Yannick Ferreira-Carrasco ont permis à l'Atlético de décrocher une victoire précieuse sur la pelouse du Celta Vigo (0-2).

L'Atlético Madrid n'a pas raté l'occasion de reprendre la tête du championnat. En clôture de la 19e journée de Liga, les hommes de Diego Simeone ont dominé à l'extérieur le Celta Vigo (0-2), cinquième du classement, à l'issue d'un match joué dans des conditions difficiles. Antoine Griezmann (49e) s'est une nouvelle fois montré décisif en ouvrant le score. Le second but a été inscrit par Yannick Ferreira Carrasco (80e).

Pourtant, ce dimanche, le Barça aurait très bien pu rester leader. D'une part parce que la rencontre a failli ne pas avoir lieu en raison des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la Galice ces derniers jours. Et d'autre part, parce que les Madrilènes ont affiché un bien triste visage durant les 45 premières minutes. Une période au cours de laquelle Antoine Griezmann et Saul Niguez ont été les seuls à se mettre en évidence. Sans réussite pour autant, l'Atlético ne parvenant pas à cadrer une frappe.

Dixième but de Griezmann en Liga cette saison

Certainement remotivés par un Diego Simeone intenable sur le banc, les Colchoneros ont en revanche attaqué la deuxième période avec d'autres intentions. Et Griezmann a conclu du droit (49e) une action qu'il avait lui-même initiée en déviant le ballon pour lancer Vietto en profondeur, avant que celui ne le lui remette dans la foulée. Face à un Celta Vigo volontaire mais imprécis et orphelin de Nolito, son joueur phare, l'Atlético Madrid a ensuite déroulé. A sa manière, serait-il utile de préciser. C’est-à-dire en défendant proprement et en exploitant les erreurs de son adversaire du soir.

Et c'est sur l'une d'elle, en l'occurrence un dégagement d'Oblak mal négocié par Cabral, que les Madrilènes ont tué la rencontre. Yannick Ferreira Carrasco s'est chargé d'enterrer les derniers espoirs galiciens en concluant du gauche (80e) une action solitaire. Avec huit buts encaissés, l'Atlético reste la meilleure défense d'Europe. Et si l'équipe de Simeone marque moins que ses principaux concurrents, elle peut s'appuyer sur un redoutable buteur en la personne d'Antoine Griezmann, auteur de dix réalisations cette saison, sept d'entre elles ayant décidé du sort d'un match.

0
0