AFP

Liga - Face au cador barcelonais, Antoine Griezmann n'a rien pu faire pour aider l'Atlético

Trop seul face au Barça, Griezmann n’a pas fait le poids

Mis à jourLe 30/01/2016 à 21:57

Publiéle 30/01/2016 à 19:39

Mis à jourLe 30/01/2016 à 21:57

Publiéle 30/01/2016 à 19:39

Article de Bruno Poussard

LIGA - L'attaquant français, meilleur buteur de l'Atletico avec 18 buts toutes compétitions confondues, n'a pas réussi à marquer de son empreinte ce choc au sommet de la 22e journée de Liga contre Barcelone. A-t-il plus de mal face aux cadors, ou est-ce en lien avec sa position de seul attaquant de pointe ?

Il aurait pu être le saveur de l'Atlético. Mais le portier catalan Claudio Bravo en a décidé autrement en détournant du bout du pied la reprise d’Antoine Griezmann, bien servi dans la surface par Ferreira Carrasco à la 56 minute - et ce malgré l'infériorité numérique des Madrilènes. Au final, les Colchoneros ont donc été vaincus (2-1) par le leader barcelonais au Camp Nou. Et l'attaquant français n'a pour sa part pas réussi à exister face au trio MSN.

Meilleur buteur de l'effectif de Diego Simeone (avec 12 réalisations en Liga,18 toutes compétitions confondues), Antoine Griezmann confirme pourtant son excellente saison passée. Un an après son arrivée dans la capitale espagnole, il continue même sa progression, au sein d'un club où il porte le poids de la validation des efforts offensifs sur ses épaules. Mais, face aux cadors, il n'est pas toujours à son aise. Et quand il n'y est pas complètement, l'Atletico piétine souvent offensivement. Jamais Griezmann n'a d'ailleurs marqué lors des quatre défaites de l'Atlético en Liga cette saison.

Plus à l’aise avec une vraie pointe à ses côtés ?

Auteur d'un doublé à Las Palmas (0-3), deux semaines plus tôt, l'attaquant tricolore a eu du mal à faire la différence contre Barcelone ce samedi après-midi. Malgré une bonne activité lorsqu'il est redescendu, ou encore de bons appels comme celui monopolisant deux défenseurs sur le but de Koke, il n'a pas réussi à s'illustrer face au but de Claudio Bravo. S'agit-il d'un problème récurrent face à des adversaires d'un calibre plus élevé ? Ou est-ce lié à sa position ?

Révélé en tant qu'ailier, Antoine Griezmann est aujourd'hui nettement plus sollicité dans un rôle axial au sein de la formation madrilène. Et si ça fonctionne plutôt bien depuis le début de la saison, notamment lorsqu’il s’est retrouvé associé à Jackson Martinez ou Fernando Torres (actuellement blessé à la cheville), l'attaquant pourrait-il avoir plus de mal lorsque le schéma passe du 4-4-2 à un 4-5-1 comme ce soir ? L'interrogation est légitime. Elle demande forcément à son entraîneur d'y réflechir. Pour éviter que le Français et son équipe ne calent trop souvent dans les matches qui comptent.

Antoine Griezmann celebrates a goal for Atletico Madrid
Antoine Griezmann celebrates a goal for Atletico Madrid - AFP
0 commentaire
Vous lisez :