AFP

PSG : Laurent Blanc reconnaît "un problème de comportement" d'Edinson Cavani

Blanc reconnaît "un problème de comportement" de Cavani
Par AFP

Mis à jourLe 12/01/2016 à 17:02

Publiéle 12/01/2016 à 17:00

Mis à jourLe 12/01/2016 à 17:02

Publiéle 12/01/2016 à 17:00

Article de AFP

LIGUE 1 - Interrogé en conférence de presse mardi, Laurent Blanc a reconnu que l'état d'esprit d'Edinson Cavani "pouvait poser problème", et que certaines de ses attitudes ont fait l'objet de discussions entre lui et ses cadres, fin décembre à Doha.

L'entraîneur du PSG Laurent Blanc a évoqué "un problème de comportement" de la part d'Edinson Cavani, confirmant la tenue d'une réunion entre des cadres de l'équipe et lui-même pour aborder ce sujet lors du récent stage hivernal à Doha, révélée par L'Equipe mardi.

"Il y a bien eu une réunion à Doha et on était six à y participer, non pas cinq. On en fait régulièrement pour aborder diverses choses, évoquer certains sujets... On a parlé de Cavani, mais il n'était pas le sujet principal. Cavani n'est pas un problème. Mais il y avait une situation à juger, un problème de comportement", a reconnu Blanc en conférence de presse.

Interrogé, sur le fait que Cavani puisse mal vivre le fait d'être pointé du doigt, Blanc a reconnu que "cela pouvait poser problème". "Mais il faut se demander tout si cela est justifié. On a discuté de Cavani pour un problème précis, comme d'autres fois on a parlé d'autres joueurs", a-t-il justifié.

Edinson Cavani (Paris Saint-Germain)
Edinson Cavani (Paris Saint-Germain) - AFP

Un départ en vacances prématuré qui a mis le feu aux poudres ?

Dans son édition de mardi, L'Equipe a évoqué "un nouveau malaise" concernant l'Uruguayen, dont la situation a été abordée lors d'une réunion à Doha, le 30 décembre, entre Blanc et quatre joueurs: Zlatan Ibrahimovic, Thiago Silva, Thiago Motta et Blaise Matuidi. La raison ? "L'Uruguayen, touché à un mollet, était parti en vacances deux jours avant tout le monde, laissé libre par le club de partir à sa guise. Certains y ont vu un manque de sens collectif de la part du Matador", a avancé le quotidien.

Cet épisode fait écho à son retour tardif d'Amérique du Sud en janvier 2015, qui lui avait valu une suspension interne de deux matches. Un problème qui avait également concerné Ezequiel Lavezzi, pareillement sanctionné à l'époque.

Interrogé sur une nouvelle sanction prise ou à éventuellement prendre à l'encontre de Cavani, Blanc a refusé de répondre. Depuis son retour d'Uruguay, l'ancien joueur de Naples n'a en tout cas pas encore joué en 2016, alors que le PSG a affronté Wasquehal en Coupe de France (1-0) et Bastia en championnat (2-0). Sa présence mardi au Parc des Princes, face à Lyon en quarts de finale de Coupe de la Ligue, sera scrutée.

0 commentaire
Vous lisez :