Getty Images

Bernard Joannin, président d'Amiens, accuse les supporters de Lille

Bernard Joannin, président d'Amiens, accuse les supporters lillois

Le 30/09/2017 à 22:18Mis à jour Le 01/10/2017 à 08:57

LIGUE 1 - Bernard Joannin, président d'Amiens, a mis en cause le comportement des supporters lillois après l'effondrement d'une barrière de sécurité au stade de la Licorne, où 29 spectateurs ont été blessés, dont cinq gravement.

Alors que toutes les interrogations portent sur l'état de santé des 29 supporters blessés, dont cinq gravement, dans l'effondrement d'une barrière de sécurité dans les tribunes du stade de la Licorne, ce samedi soir, Bernard Joannin, le président d'Amiens, a accusé les ultras lillois. "Le football doit être une fête. Mais les services de police nous avaient prévenus que 200 ultras très énervés étaient dans le parcage réservé aux Lillois", a-t-il dit, en conférence de presse, après la rencontre Amiens - Lille interrompue suite au drame.

"Imaginez 500 personnes qui voulaient pénétrer sur le terrain"

"Ils se sont lancés de façon désordonnée à plus 500 personnes sur cette barrière qui était en parfait état", a-t-il ajouté. Le patron des locaux a aussi réfuté une éventuelle défaillance de la sécurité, assurant que "les travaux [en cours] concernent l'ossature du stade. Une tribune était fermée pour des travaux sur la toiture", a-t-il confié au micro de RTL, rappelant qu'il n'y avait "jamais eu de problème depuis que ce stade a été construit jusqu'à maintenant". Face à la presse, Bernard Joannin a alerté la Commission de la Ligue de Football Professionnel : "Elle jugera. Mais imaginez 500 personnes qui voulaient pénétrer sur le terrain. Je pense qu'il y a une réflexion forte à avoir au niveau de la Ligue concernant le déplacement des supporters".

Vidéo - Amiens-Lille : "On nous avait prévenus que 200 ultras très énervés étaient dans le parcage"

01:36

Dans la foulée, Marc Ingla, le directeur général du LOSC, a immédiatement réagi via les réseaux sociaux aux propos du président d'Amiens, jugeant ses déclarations "irresponsables et indignes dans ce contexte dramatique", et remis en cause les infrastructures du stade de la Licorne. "Le LOSC a le droit d'interroger sur les conditions d'accueil et de sécurité proposées pour nos supporters par le club et le stade d'Amiens, a-t-il écrit. Nous souhaitons que les responsabilités de cet accident soient rapidement identifiées, pour ses supporters et les victimes, et afin que cela ne puis jamais se reproduire".

La barrière d'une tribune s'est effondrée à Amiens lors du match face à Lille

La barrière d'une tribune s'est effondrée à Amiens lors du match face à LilleGetty Images

0
0