AFP

Monaco qualifié pour les quarts grâce à sa victoire face à Manchester City (3-1)

Ce Monaco est immense

Le 15/03/2017 à 23:30

LIGUE DES CHAMPIONS - Défait au match aller 5-3, Monaco a renversé Manchester City à Louis-II (3-1) et s'est qualifié pour les quarts de finale de la C1. Kylian Mbappé (8e), Fabinho (29e) et Tiemoué Bakayoko (77e) ont permis aux Monégasques de retourner la situation. Leroy Sané (71e) avait entretenu la flamme côté citizen. En vain.

Ils sont magnifiques, ces Monégasques ! Les hommes de Leonardo Jardim ont réalisé un exploit monumental mercredi soir à Louis-II. Remonter un handicap de deux buts à Manchester City, ce n'est vraiment pas rien. C'est une énorme performance. Et Monaco, sans Kamil Glik et sans Radamel Falcao, l'a signée en terrassant la formation de Josep Guardiola (3-1). Pour accéder, comme il y a deux ans, aux quarts de finale de la Ligue des champions malgré la défaite subie à l'Etihad il y a trois semaines (5-3).

L'ASM a donné tout ce qu'elle avait pour signer cet exploit. A commencer par son cœur et son caractère. Elle ne s'est pas vue éliminée quand Leroy Sané est venu devancer Djibril Sidibé pour inscrire un but qui semblait qualifier City (2-1, 71e). Les hommes de Leonardo Jardim n'ont pas abdiqué. Et Tiémoué Bakayoko, bien seul au cœur d'une défense anglaise si souvent dépassée, s'est élevé pour reprendre un coup franc de Thomas Lemar d'une tête rageuse et envoyer l'ASM au paradis (3-1, 77e).

Avant cela, elle avait surtout fait parler tout son talent. A l'image d'une première période de rêve. Monaco a littéralement étouffé City dans ces 45 premières minutes pour prendre le break qui a initié cet exploit. Sous l'impulsion d'un Benjamin Mendy monstrueux sur son côté gauche, à l'origine du premier but, inscrit par le phénoménal Kylian Mbappé sur un centre de Bernardo Silva (1-0, 8e). Et passeur décisif sur le deuxième, marqué par Fabinho à la conclusion d'une superbe action collective, partie d'un sauvetage d'Andrea Raggi devant Sergio Agüero (2-0, 29e).

Bakayoko suspendu pour le quart de finale aller

Derrière, l'ASM a courbé l'échine. Muselés par l'infernal pressing monégasque en première période, David Silva et Kevin de Bruyne ont touché plus de ballons et Monaco a reculé, inexorablement. Sergio Agüero a manqué une première occasion, sur le premier tir de City dans cette rencontre (62e), avant de buter sur un Danijel Subasic impérial (65e, 69e). Andrea Raggi, aligné en l'absence de Kamil Glik, a été héroïque devant l'Argentin (57e) avant de rendre les armes sur blessure, une minute avant le but de Sané (70e).

Mais ce n'était pas le tournant du match. Parce que Monaco en avait décidé autrement. Les jeunes Monégasques ont forcé leur destin pour renverser l'un des outsiders pour le titre. Sans jamais avoir peur, sans jamais se poser de questions. Cette qualification acquise grâce au but de Bakayoko, suspendu pour le quart de finale après avoir été averti (59e), la bande à Jardim l'a amplement méritée. Comme le droit de rêver à un parcours encore plus glorieux.

Bernardo Silva, Kylian Mbappé et Thomas Lemar (Monaco) face à Manchester City en 2017.

Bernardo Silva, Kylian Mbappé et Thomas Lemar (Monaco) face à Manchester City en 2017.AFP

0
0