AFP

Madrid ou la Juve ? Les Monégasques n'ont pas de préférence (ou presque)

Madrid ou la Juve ? Les Monégasques n'ont pas de préférence (ou presque)

Le 20/04/2017 à 11:32Mis à jour Le 20/04/2017 à 11:33

LIGUE DES CHAMPIONS – L'AS Monaco peut retrouver le Real Madrid, l'Atlético Madrid et la Juventus en demi-finale de la Ligue des champions. Que du poids lourd. Devant un tel choix, les Monégasques n'ont pas d'adversaire préféré pour le tirage. Seul Valère Germain avoue qu'il aimerait bien éviter... la Juventus.

Real Madrid, Atlético Madrid et Juventus Turin : Monaco va prendre rendez-vous avec un géant en demi-finale de la Ligue des champions. Une nouvelle montagne à renverser. Qualifiés pour les dernier carré de la C1 pour la première fois depuis 2004, les Monégasques ont conscience qu'un très gros morceau va se présenter lors du tirage au sort, vendredi midi à Nyon. "On est dans le dernier carré. Il n'y a que des belles équipes à affronter", résume Benjamin Mendy.

C'est simple : pour les joueurs monégasques, c'est du caviar ou du caviar. Leurs trois adversaires sont des habitués de ce dernier carré. Et ont brillé ces dernières années dans la plus prestigieuse compétition européenne. La Juve a ainsi été finaliste en 2015 alors que les deux clubs madrilènes se sont offerts un derby en finale deux fois lors des trois dernières anées (2014 et 2016).

"Une équipe espagnole, pour voir autre chose"

Les protégés de Leonardo Jardim n'ont d'ailleurs pas vraiment de proie préférée en tête. "Il n'y a que des gros. Des équipes qui font partie des meilleures formations au monde", lance Bernardo Silva. "On va voir. Je n'ai pas de préférence", ajoute Falcao, qui ne souhaite pas forcément retrouver l'Atlético Madrid - son ancien club.

Seul Valère Germain a une petite idée en tête. Enfin, il souhaite surtout éviter un club : la Juventus ! "Ce serait bien que l'on tombe contre une équipe espagnole. Juste pour voir autre chose. Mais en terme de qualité, il n'y a pas de grosses différences", explique l'attaquant de l'ASM. En 2014-2015, le club de la Principauté s'était fait sortir par la Juve dans un quart de finale très fermé (1-0, 0-0). Mais ce ne sont plus les deux mêmes équipes. Et Monaco donne l'impression de pouvoir renverser toutes les montagnes cette saison. Qu'elle soit madrilène ou turinoise.

0
0