Getty Images

L'OL éliminé en demie malgré sa victoire sur l'Ajax (3-1)

Cruel pour l'OL

Le 11/05/2017 à 23:28

LIGUE EUROPA - Lyon y a cru jusqu'au bout, mais l'OL ne disputera pas sa première finale européenne. Jeudi soir au Parc OL, les hommes de Genesio ont bien battu l'Ajax Amsterdam (3-1), mais sur un score insuffisant pour retourner une situation bien mal embarquée après un match aller perdu 4-1 aux Pays-Bas. Les Néerlandais affronteront donc Manchester United le 24 mai en finale à Stockholm.

C'est fini. Lyon ne verra pas la finale de la Ligue Europa. Dans leur Parc OL, les Gones ont fini par l'emporter face à l'Ajax Amsterdam en demi-finale retour (3-1). Un score pourtant insuffisant pour refaire leur retard du match aller (défaite 4-1). Relancés grâce à Lacazette, les Gones y ont pourtant cru jusque dans les derniers instants. Mais les Néerlandais ont fini par résister et obtiennent le droit défier Manchester United dans un ultime rendez-vous prévu le 24 mai.

Les hommes de Bruno Génésio vont certainement regretter leur prestation indigeste de la première période. En dehors des cinq premières minutes plutôt maitrisées, ils ont rapidement faibli. Pire, ils ont laissé des espaces énormes en défense dont ont pu profiter les Néerlandais. D'un ballon piqué plein de sang froid, Dolberg a ainsi pu donner logiquement l'avantage aux siens (0-1, 27e). De quoi compromettre grandement les chances lyonnaises.

Cornet manque la balle de match

Pourtant, le match a basculé dans une autre dimension. En à peine plus d'une minute. Coup sur coup, juste avant la pause, Alexandre Lacazette a transformé un penalty (1-1, 45e) puis a repris victorieusement dans les six mètres un centre au sol de Fekir (2-1, 45e+1). Dès la reprise, l'OL s'est rué vers l'avant, mettant une grosse pression devant la surface néerlandaise. A peine entré en jeu, Ghezzal a inscrit, de la tête, le but de l'espoir (3-1, 81e).

Dans les dix dernières minutes, les Gones se sont offert une fin de match à suspense, en supériorité numérique après l'exclusion de Veirgever (84e). Mais, malgré une volée de Cornet (88e), Lyon n'est pas parvenu à inscrire ce quatrième but, tant attendu, qui aurait été synonyme de prolongation. Un scénario qui peut laisser de gros regrets aux hommes de Jean-Michel Aulas, pas si loin d'un bel exploit qui aurait fait date.

0
0