Eurosport

Avec sa 166e sélection, Iker Casillas rentre un peu plus dans l'histoire

Avec sa 166e sélection, Casillas rentre un peu plus dans l'histoire

Mis à jourLe 28/03/2016 à 00:27

Publiéle 28/03/2016 à 00:17

Mis à jourLe 28/03/2016 à 00:27

Publiéle 28/03/2016 à 00:17

Article de Loris Belin

MATCH AMICAL – Iker Casillas est devenu le footballeur européen le plus capé de l'histoire avec sa 166e sélection dimanche contre la Roumanie. Le gardien espagnol marque un peu plus l'histoire du football sur le Vieux Continent.

San Iker rentre un peu plus au firmament du football européen. Iker Casillas est devenu dimanche le footballeur européen le plus capé de l'histoire avec une 166e sélection en Roumanie (0-0). Le chiffre est gargantuesque, à l'image d'une carrière marqué par la précocité et la longévité au plus haut niveau.

Iker Casillas dépasse le milieu de terrain letton Vitālijs Astafjevs et devient le sixième joueur avec le plus de sélections de l'histoire, à 18 capes du record historique détenu par l'Egyptien Ahmed Hassan.

1) Ahmed Hassan (EGY, 184 sélections)
2) Mohammed Al-Deayea (ARS, 178)
3) Claudio Suarez (MEX, 177)
4) Hossam Hassan (EGY, 169)
5) Ivan Hurtado (EQU, 168)

Joueur le plus cape de l'histoire du football espagnol, Casillas s'est rapidement imposé dans les buts espagnols dès 2000, un an après sa première vraie saison professionnelle. Remplaçant de Canizares à l'Euro 2000, il a alors profité de la fameuse blessure au pied de gardien de Valence pour prendre sa place, à tout juste 21 ans, dans le but espagnol pour la Coupe du Monde 2002. Il ne le quittera plus jusqu'en 2014 et l'avènement de David De Gea.

La référence pendant une décennie

Pendant plus d'une décennie, Casillas a été l'une, si ce n'est la référence au poste de gardien de but. Héros madrilène, il a été l'un des piliers du rouleau compresseur espagnol entre 2008 et 2012. Il est même, en tant que capitaine de la Roja, le premier joueur européen de l'histoire à avoir remporter trois compétitions internationales en quatre ans. Là est aussi la différence avec les cinq joueurs encore au-dessus de Casillas dans le classement des plus capés : il est le seul à avoir un palmarès international aussi long que ne l'est sa carrière.

Iker Casillas, en un partido con la selección española
Iker Casillas, en un partido con la selección española - AFP

Casillas, c'est aussi l'homme des records. Ses 101 "clean sheets" en matches internationaux sont loin, très loin devant le précédent record tenu par le Néerlandais Edwin Van der Sar (72 matches sans concéder de but). Toutes compétitions confondues, seul le légendaire Lev Yachine possède un meilleur ratio de "clean sheet" que Casillas. Un monstre.

Ses huit derniers matches dans le but espagnol se sont d'ailleurs conclus par un 0 pointé des équipes adverses. Une forme sous le maillot national qui justifie encore sa place dans la liste pour l'Euro 2016, soit 710 minutes d'invincibilité.

Avec son record, le gardien du FC Porto ferait presque oublier un instant les difficultés qu'il connait depuis la saison 2012-2013, tout d'abord avec le Real Madrid puis aujourd'hui avec l'équipe portugaise. Sous les ordres de José Mourinho, Casillas a perdu sa place de titulaire en Liga, tendance confirmée par son successeur Carlo Ancelotti qui ne lui a laissé que les coupes nationales et européennes. Depuis son départ vers Porto, Casillas n'a pas vraiment rassuré et a même coûté quelques points à son équipe.

Le record historique comme rêve

Il reste toutefois bien placé dans l'estime de son sélectionneur Vincente Del Bosque, fidèle parmi les fidèles, qui compte toujours sur Casillas pour garder les buts de la sélection. Del Bosque ne semble d'ailleurs pas avoir établi de hiérarchie concrète entre l'ancien madrilène et De Gea, les deux hommes alternant en fonction des rencontres. Avec la Roja, Casillas veut garnir un peu plus sa collection de trophées et marquer l'histoire de son sport. Mieux, il rêve d'effacer le record d'Hassan et avait annoncé en 2014 vouloir raccrocher les gants de la sélection espagnole après la Coupe du monde 2018 en Russie.

Il ne lui faudra pas moins pour atteindre le sommet de la hiérarchie historique, avec dix matches internationaux maximum à disputer cette année et l'alternance prônée par Del Bosque. Alors qu'il n'est plus dans les meilleurs portiers européens à 34 ans, battre la marque de l'Egyptien ne serait pas seulement un record, mais un véritable tour de force.

0 commentaire
Vous lisez :