Eurosport

L'Angleterre, l'autre génération perdue

L'Angleterre, l'autre génération perdue

Le 09/11/2017 à 23:55Mis à jour Le 09/11/2017 à 23:56

MATCHES AMICAUX - Ils devaient succéder aux Ferdinand, Gerrard et Rooney. Pourtant, Chris Smalling, Jack Wilshere ou encore Alex Oxlade-Chamberlain sont absents de la liste de Gareth Southgate pour affronter l'Allemagne vendredi (21h). Où sont passés les supposés piliers de l'Angleterre ?

Eternel espoir, Theo Walcott (47 sélections) a disparu des radars avant l'Euro 2016, en équipe d'Angleterre puis à Arsenal. Daniel Sturridge (26 sél.) et Jack Wilshere (34 sél.), minés par les blessures, ont perdu leur statut de titulaire malgré l'estime que leur porte le sélectionneur Gareth Southgate. Alex Oxlade-Chamberlain (30 sél.), en manque de temps de jeu à Liverpool, et Chris Smalling (31 sél.), pilier de la défense de Manchester United, ont tous deux été rétrogradés dans la hiérarchie, pénalisés par les choix tactiques du sélectionneur et la qualité de la relève.

Jack Wilshere après la défaite de l'Angleterre face à l'Islande (1-2) à l'Euro 2016

Jack Wilshere après la défaite de l'Angleterre face à l'Islande (1-2) à l'Euro 2016AFP

"Personne n'est assuré de voir la Russie"

Southgate a décidé de trancher : pour lui, "personne n'est assuré" de voir la Russie. Le sélectionneur a décidé de faire jouer la concurrence. Et, malgré la cascade de blessures (Kane, Alli, Winks, Henderson, Sterling, Delph), ni Oxlade-Chamberlain ni Smalling - les plus susceptibles d'être appelés en renfort - n'ont rejoint l'équipe d'Angleterre pour les matches amicaux contre l'Allemagne et le Brésil. Au contraire de Jake Livermore (West Brom), Michael Keane (Everton) et Jack Cork (Burnley).

Les Spurs prennent le pouvoir

Mais Oxlade-Chamberlain, comme Smalling, doit surtout son absence aux choix tactiques de Gareth Southgate. Le sélectionneur anglais a annoncé vouloir jouer en 3-4-2-1 en Russie, en utilisant les fameux wing-backs à la mode outre-Manche. Seulement, le nouveau joueur de Liverpool n'a pas vraiment convaincu dans ce rôle… "Il souffre du changement de système, a concédé Southgate à l'annonce de la liste. Il pourrait être une possibilité comme wing-back, mais j'ai trouvé Kieran Trippier incroyable avec Tottenham contre le Real Madrid, et Kyle Walker excellent avec City. Et si je le place derrière l'attaquant, nous avons déjà Alli, Sterling et Rashford…"

Chris Smalling, bien que performant à MU, ne correspond lui plus au profil de défenseur central recherché par Southgate. "Nous voulons jouer d'une certaine façon. Nous voulons voir les joueurs que nous avons sélectionnés faire repartir le ballon de l'arrière, construire le jeu. [...] Smalling peut le faire. Mais nous avons des joueurs comme Stones, Dier et Maguire qui le font encore mieux." Nul doute cependant que le joueur de United est le plus susceptible de regagner rapidement une place au sein du back-three que veut construire le sélectionneur anglais.

Gareth Southgate (Angleterre) face à la Slovénie le 5 octobre 2017

Gareth Southgate (Angleterre) face à la Slovénie le 5 octobre 2017Getty Images

Mais, exceptée l'ossature des Spurs, l'équipe d'Angleterre ne compte pas dans ses rangs d'incontournables. Bien qu'invaincue en qualifications, elle reste toujours moyenne dans le jeu, notamment au milieu de terrain, où les observateurs regrettent un manque de créativité. Une génération qui peine, c'est un malheur pour ceux qui veulent s'y imposer. C'est peut-être une chance, aussi, de pouvoir ressortir de l'ombre pour voir la Russie.

0
0