Eurosport

Tottenham – Manchester City : et si c’était la saison de Tottenham ?

De simple outsider à prétendant au titre, la métamorphose de Tottenham

Mis à jourLe 13/02/2016 à 20:58

Publiéle 13/02/2016 à 16:25

Mis à jourLe 13/02/2016 à 20:58

Publiéle 13/02/2016 à 16:25

Article de Cyril Morin

PREMIER LEAGUE – Deuxième de Premier League avant le choc contre Manchester City (17h15) ce dimanche, Tottenham réalise une saison pleine. En course pour la Ligue des champions, le club d’Hugo Lloris peut même s’inviter dans la lutte pour le titre. À y regarder de plus près, il présente même de solides arguments.

Des années que White Hart Lane attend ça. Si la surprise Leicester domine le classement de Premier League, son dauphin actuel est également inattendu. Cette saison, Tottenham semble avoir franchi un palier, à même de le qualifier pour la Ligue des champions voire de se mêler à la lutte pour le titre. A l’heure de se déplacer sur le terrain de Manchester City, zoom sur ces attributs qui font de Tottenham un candidat sérieux au podium et plus si affinités.

Visuel Tottenham (via Panoramic)

La meilleure défense du Royaume

C’est le premier point à soulever pour expliquer la réussite de Tottenham cette saison. Avec 19 buts encaissés en 25 matches, les Spurs possèdent la meilleure défense du championnat. Autour d’un Hugo Lloris encore brillant, Mauricio Pochettino peut s’appuyer sur une solide charnière Vertonghen-Alderweireld. Sur les côtés, Kyle Walker et Danny Rose ont progressé sur le plan défensif, limitant ainsi le nombre d’occasions concédées. Une solidité nouvelle puisque Tottenham avait bouclé le précédent exercice avec la seixième défense du Royaume (53 buts encaissés). Une différence qui paye d’autant que de l’autre côté du terrain, tout va pour le mieux.

Kane, le facteur X

C’est bien connu, pour prendre des points, il faut être efficace dans les deux surfaces de réparation. Si la défense semble gagner en efficacité cette saison, les Spurs peuvent compter sur leur buteur maison, Harry Kane, de l’autre côté du pré. Avec quinze buts au compteur, l’international anglais est le troisième meilleur buteur de Premier League derrière Jamie Vardy et Romelu Lukaku. De quoi envisager un beau duel avec Sergio Aguero, l’attaquant des Citizens.

Mais Harry Kane n’est pas le seul à briller. Derrière lui, Christian Eriksen continue de distribuer les caviars avec 8 passes décisives. Sans hiérarchie clairement établie sur les ailes, Lamela, Chadli ou Son participent également au bon rendement de la quatrième meilleure attaque d’Angleterre (45 buts), à deux buts de Manchester City et Leicester, leaders de ce classement.

Dele Alli (Tottenham Hotspur)
Dele Alli (Tottenham Hotspur) - Imago

Le bonus Dele Alli

Cette saison, la sensation du côté de White Hart Lane se nomme Dele Alli. A seulement 19 ans, le jeune milieu de terrain explose de l’autre côté de la Manche et permet à Tottenham de prétendre à plus qu'une simple qualification en Europa League.

Box to box ultra-moderne, le prodige anglais fluidifie le jeu de Tottenham et casse les lignes adverses. Avec 7 buts et 5 passes décisives, il est même un élément offensif indispensable à la réussite des Londoniens. Ajoutez-y des buts spectaculaires comme celui contre Crystal Palace (1-3) et vous aurez compris pourquoi il est sur le point de devenir titulaire en équipe d’Angleterre.

Le trompe l’œil du calendrier

Si les Spurs sont bien placés, ils le doivent également à un calendrier plutôt favorable ces dernières semaines. Pour espérer rester dans le wagon de tête, ils devront réussir à prendre des points contre Manchester City, Arsenal, Liverpool, Manchester United ou Chelsea qu’ils doivent encore affronter dans les 12 journées restantes.

Le test contre City sera donc révélateur de la capacité de Tottenham à viser plus haut que son habituelle cinquième ou sixième place. Histoire de combler White Hart Lane un peu plus longtemps.

0 commentaire
Vous lisez :