manchester united aston villa wayne rooney shay given - Reuters
 
Article
commentaires
Football > Premier League

United comme à la parade

United comme à la parade

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/04/2012 à 19:06 -
Par Eurosport - Le 15/04/2012 à 19:06
Un jour après la victoire de City à Norwich (1-6), Manchester United a repris ses cinq points d’avance en battant Aston Villa (4-0). Au petit trot, les Red Devils ont effacé le faux pas de mercredi à Wigan et s’approchent un peu plus de leur vingtième titre de champion d’Angleterre.

City collectionne les 6-1 qui ne servent à rien cette saison. Après celui d’Old Trafford, la raclée de Norwich n’aura pas été plus utile aux hommes de Roberto Mancini. La faute à Manchester United qui a repris ses distances dimanche. A Old Trafford, les joueurs de Sir Alex Ferguson se sont imposés face à Aston Villa au terme d'une partie à sens unique (4-0). Les Red Devils se reprennent de la meilleure des manières après leur défaite concédée à Wigan (1-0) et conservent cinq points d’avance sur City à quatre journées de la fin et deux semaines du derby.

Dimanche, Manchester United n’a pas eu le temps de trembler. Ashley Young, qui tient décidément difficilement sur ses jambes, a obtenu un penalty dès la 6e minute suite à un léger contact avec Clark. Une semaine après s’être laissé tomber face à QPR, l’ancien joueur d’Aston Villa a joué un sale tour à ses anciens coéquipiers. Wayne Rooney s'est chargé de transformer la sentence (1-0, 7e). Ce coup du sort aurait pu réveiller les Villans. Ils n’en fut rien. MU a poursuivi sur sa lancée et doublé la mise juste avant la pause. Un centre à ras de terre d'Evra a traversé la surface de réparation de Villa. Personne n’a pu reprendre le cuir avant Welbeck, qui a doublé la mise (2-0, 43e).

La seconde période n’a rien changé à l’affaire. Aston Villa n’a pas plus vu le ballon que durant le premier acte. Et s’est juste signalé sur une tête de Baker passée à côté du but de De Gea (70e). Manchester United n’a pas appuyé, se contentant juste de faire trembler les filets deux fois de plus, par Wayne Rooney (3-0, 70e) puis par Nani (4-0, 90+3). 4-0, c'est moins bien que 6-1. Mais ça fait trois points aussi. Et ceux-ci rapprochent un peu plus United de son vingtième titre de champion d'Angleterre.