Panoramic

Euro 2016 : Ibrahimovic frappe deux fois et envoie la Suède à l'Euro

Zlatan envoie la Suède à l'Euro

Mis à jourLe 17/11/2015 à 23:36

Publiéle 17/11/2015 à 22:45

Mis à jourLe 17/11/2015 à 23:36

Publiéle 17/11/2015 à 22:45

Article de Cédric Granel

EURO 2016 - Grâce à un doublé d'Ibrahimovic, et malgré le sursaut du Danemark en fin de match, les Suédois ont validé leur ticket pour l'Euro en terre danoise (2-2) après leur victoire 2-1 lors du barrage aller.

La France verra bien Zlatan Ibrahimovic en juin prochain. L’attaquant du PSG a été le grand artisan de la qualification de la Suède lors des deux matches de barrage contre le Danemark. Déjà buteur à l’aller (2-1), il a récidivé en inscrivant un doublé à Copenhague ce mardi soir. Permettant à son pays d’obtenir le nul 2-2 et de valider définitivement son billet pour l’Euro 2016 en France.

Totalement invisible pendant le début du match, Ibrahimovic a d’abord surgi sur un corner de Källström. Il s’est libéré du marquage de Kjaer pour reprendre victorieusement le ballon au premier poteau (1-0, 19e). Une combinaison parfaitement exécutée entre les deux hommes. Dès lors, le buteur parisien a survolé le match. Il a été impliqué sur les six frappes de son équipe avec cinq tentatives (dont quatre cadrées) et une dernière passe avant un tir.

12 buts lors de ses 10 derniers matches

Passé tout près du doublé en première période sur un face-à-face perdu face à Schmeichel (28e), Ibrahimovic est finalement parvenu à inscrire son 62e but en équipe nationale sur un magnifique coup franc direct à 25 mètres (0-2, 76e). Sa douzième réalisation lors de ses dix dernières rencontres (club et sélection confondus). De quoi écœurer des Danois valeureux et globalement dominateurs (19 tirs).

Les coéquipiers de Christian Eriksen sont pourtant passés tout près de l’ouverture du score quand Källström a envoyé le ballon sur sa propre transversale après un corner (8e). Au lieu de cela, ils ont subis la loi de Zlatan avant de réagir dans les dix dernières minutes, quand le sort de la partie, et de la qualification, était déjà scellé. Les buts de Poulsen (82e) et Vestergaard (90e+1) leur ont, cependant, permis de sauver l’honneur en évitant la défaite (2-2).

0 commentaire
Vous lisez :