AFP

Nico Rosberg (Mercedes) : "Les puristes se plaindront toujours"

Rosberg : "Les puristes se plaindront toujours"
Par F1i

Le 05/03/2016 à 16:20

TESTS 2016 - Nico Rosberg (Mercedes) se fiche de savoir si des pilotes comme Lewis Hamilton (Mercedes) n'aime pas le halo. Pour lui, c'estune question de sécurité.

Nico Rosberg déclare que la FIA ne doit pas faire machine arrière concernant le halo, malgré les critiques formulées par les fans et même certains pilotes. Ce cerceau de protection, qui est supposé voir le jour en F1 dès la saison prochaine, a été testé pour la première fois cette semaine par Ferrari avec Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel. "Progrès en matière de sécurité" ou "changement le plus laid de l’histoire de la Formule 1" ? Les opinions divergent, même parmi les pilotes.

Si Lewis Hamilton, titré ces deux dernières années en F1, campe sur sa position et ne souhaite pas voir le dispositif être introduit dans le sport, son équipier est d’un tout autre avis.

"Le halo est une chose sur laquelle la GPDA (l’Association des Pilotes de Grand Prix, ndlr) insiste particulièrement, car la tête du pilote reste très exposée dans une monoplace", déclare Nico Rosberg. "Tous les récents décès (Henry Surtees, Jules Bianchi et Justin Wilson, ndlr) survenus en sport automobile ont été causés par des blessures à la tête. Je ne sais pas dans quelle mesure le halo aurait permis de sauver ces vies, mais il est certain que deux d’entre eux auraient survécu, donc un pourcentage élevé. Cela montre que nous devons l’introduire dès que possible."

0
0