Getty Images

Jordan Spieth impressionne, Mike Lorenzo-Vera seul Français à passer le cut

Spieth impressionne, Lorenzo-Vera seul Français encore en lice
Par AFP

Le 21/07/2017 à 23:04Mis à jour Le 22/07/2017 à 08:02

BRITISH OPEN - Jordan Spieth a pris seul la tête du British Open au terme du 2e tour marqué par le mauvais temps. L'Américain devance de deux coups son compatriote Matt Kuchar. Un seul Français est parvenu à passer le cut, le novice Mike Lorenzo-Vera.

L'Américain Jordan Spieth a su dompter le vent et les averses qui ont frappé vendredi le parcours de Southport (Angleterre) pour figurer seul en tête après le deuxième tour du British Open, où le novice Mike Lorenzo-Vera a été le seul Français à passer le cut pour concourir ce week-end.

Le Tricolore de 32 ans, qui participe à son premier tournoi du Grand Chelem, a été l'auteur d'une formidable remontée après une carte de 75 (+5) signée la veille. Avec un 70 dans des conditions bien plus difficiles que jeudi, le Basque a réalisé pile le score qu'il lui fallait pour arracher son ticket pour les deux derniers tours.

En revanche, son compatriote Alexander Lévy pourra s'en vouloir: avec un 75 (+5) vendredi, il rate le cut pour un petit coup et se souviendra sûrement longtemps de sa grossière erreur de la veille sur un putt court au dernier trou. Matthieu Pavon (152, +12) doit aussi rester sur le carreau pour ses débuts en Grand Chelem.

Spieth plus fort que le temps

Dans les hauteurs du classement, Jordan Spieth, N.3 mondial, a rendu une carte de 69 et pointe désormais à -6, deux coups devant son compatriote Matt Kuchar, qui l'accompagnait en tête jeudi soir. Le vent violent soufflant sur le parcours de la ville côtière de Southport, et surtout les averses torrentielles tombées dans l'après-midi, n'ont pas semblé enrayer le jeu du Texan. Pas plus que l'interruption du jeu pendant plus d'une heure, entre 17h30 et 18h45, en raison de la pluie.

"Honnêtement, tout de suite je suis avant tout heureux d'être à l'abri", a réagi Spieth. "Je me sens très bien, je ne pense pas m'être senti aussi bien depuis le Masters de 2015" qu'il avait remporté. Le bilan de cette journée humide parle de lui même : seuls huit golfeurs ont réussi a passer sous le par lors de ce deuxième tour.

Le Suédois Henrik Stenson, tenant du titre, figure 24e du classement (+2) mais n'a pas vraiment pu se concentrer sur son British Open, victime d'un cambriolage survenu chez lui jeudi, alors qu'il concourait sur le parcours du Royal Birkdale.

"Je n'espérais pas vraiment avoir quatre heures de chaos (jeudi soir), avec la police qui courait partout dans la maison et l'obligation de sortir de chez moi", a-t-il déploré.

Entre les gouttes, la bonne opération du jour est à mettre à l'actif du Nord-irlandais Rory McIlroy. Auteur notamment de trois birdies sur les six premiers trous, l'ex-N.1 mondial a rendu une copie à deux coups sous le par (68), remontant une cinquantaine de places (6e).

0
0