Getty Images

Jordan Spieth s'offre le British Open, son 3e Grand Chelem

Spieth sur un piédestal après un final phénoménal
Par AFP

Le 23/07/2017 à 19:45Mis à jour Le 24/07/2017 à 09:07

Jordan Spieth a remporté son premier British Open. A 23 ans, l'Américain décroche déjà son 3e trophée du Grand Chelem. Grâce à un joli final, Spieth, vainqueur en 2015 de Masters et de l'US Open, a devancé Matt Kuchar.

L'Américain Jordan Spieth a remporté son premier British Open dimanche et le troisième titre du Grand Chelem de sa carrière, à l'âge de 23 ans, pour devenir le deuxième plus jeune golfeur à réussir un tel exploit, devant notamment un certain Tiger Woods. "Mon rêve est devenu réalité. Je me sens vraiment bien d'avoir ce trophée entre les mains", s'est exclamé Spieth en soulevant le Claret Jug, après avoir écoeuré son compatriote Matt Kuchar dans les derniers trous et complété son palmarès après le Masters et l'US Open en 2015.

A 23 ans, 11 mois et 26 jours, Spieth n'est devancé en précocité que par le grand Jack Nicklaus (23 ans et 6 mois), mais il précède Tiger Woods, 24 ans, et Rory McIlroy, 25 ans. Avec une dernière carte de 69 pour un total de 268, soit 12 sous par, il a gagné un peu à la Tiger Woods, avec lequel il partage aussi un autre record: s'imposer après avoir été leader, avec d'autres joueurs, depuis le premier tour.

Vidéo - La belle ovation pour Spieth, vainqueur du British Open

00:20

Kuchar, âgé de 39 ans et dont le meilleur résultat en Grand Chelem était une 3e place au Masters en 2012, croyait tenir enfin son "Graal" lorsqu'il prenait un coup d'avance sur Spieth au 13e trou. Mais le N.3 mondial était bien loin de l'agonie... Et pour bien montrer que c'était bien lui le "patron", il a tout simplement aligné birdie-eagle-birdie-birdie du 14e au 17e trou, le tout après avoir fait bogey (+1) au 13!

Li, 21 ans, 3e à son 2e essai

Finalement, Spieth a conservé ses trois coups d'avance de la veille sur Kuchar qui, après un très bon aller (34), était revenu à égalité. "La victoire aurait pu aller à l'un ou l'autre de nous deux, mais c'est moi qui aies réussi à faire le break", a ajouté Spieth, le plus jeune vainqueur du British depuis le légendaire Severiano Ballesteros en 1979. Le maestro espagnol était alors âgé de 22 ans. Si la lutte a été acharnée jusqu'au bout pour le titre, Li Haotong, 21 ans et à sa deuxième participation à un tournoi majeur seulement, a mis tout le monde d'accord, très tôt, pour s'adjuger la troisième place. Il est passé comme un ouragan sur le parcours anglais du Royal Birkdale, à Southport.

Après avoir signé le par lors des sept premiers trous, il a terminé en trombe avec sept birdies et quatre par sur le reste du tour. "Il jouait bien en réussissant des putts. En plus, il se conduit aussi bien. On voit des gars prendre peur, lui, il s'est contenté de continuer à jouer. Et son coup sur le 18 (18e trou) est tout simplement phénoménal (un birdie, ndlr)", a commenté en fin connaisseur son compagnon de partie, Ernie Els (47 ans et 4 titres du Grand Chelem à son palmarès).

McIlroy 4e

Sa carte de 63, à un coup seulement du record de Branden Grace réussi samedi, n'est que la 32e de toute l'histoire des tournois majeurs. En juin déjà, à l'US Open, Li est entré dans les annales en étant le premier ressortissant de Chine continentale à passer le "cut" dans un "Major". Il a remporté le premier succès de sa carrière, en mai 2016, à l'Open de Chine, une épreuve du circuit européen EPGA.

Quant à Henrik Stenson, le tenant du trophée, il a finalement pris la 11e place, avec un total de 277. Des deux premiers vainqueurs en Grand Chelem de l'année, l'Américain Brooks Koepka (US Open) a fait mieux (6e, 276) que l'Espagnol Sergio Garcia (Masters) qui, avec un total de 282, a terminé au 37e rang. Enfin, Rory McIlroy, quatre titres majeurs au palmarès, a bien récupéré de son entame très moyenne (71) pour terminer 4e avec un bon 67 et un total de 275.

0
0