Panoramic

Montpellier frappe fort contre le champion d'Europe Kielce (33-28)

Montpellier marque les esprits contre le champion d'Europe
Par AFP

Le 26/03/2017 à 18:43Mis à jour Le 27/03/2017 à 10:22

LIGUE DES CHAMPIONS - Montpellier a battu le champion d'Europe en titre Kielce (33-28) en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Avec huit buts de Jure Donelec mais aussi de Diego Simonet ou encore six réalisations de Ludovic Fabregas, les Montpelliérains, qui ont été menés une partie de la rencontre, ont frappé fort sur la fin et iront en Pologne avec un petit matelas.

Montpellier a accompli la moitié du chemin vers un exploit face au champion d'Europe en titre Kielce, après avoir remporté la 1re manche à domicile (33-28), dimanche en 8es de finale de la Ligue des champions, même si le plus dur restera à faire dans une semaine en Pologne. Avec ce probant succès, le MHB peut toujours atteindre son objectif: voir les quarts de finale qu'il n'a plus connus depuis 2011. "On peut être meilleur qu'eux si on se donne les moyens et qu'on les joue avec humilité", déclarait Patrice Canayer avant la rencontre.

En plus des valeurs demandées par leur entraîneur, les Héraultais ont aussi fourni un gros travail en défense, avec un très bon Nikola Portner dans les cages (10 arrêts), et ont assuré en attaque, grâce au talent de Diego Simonet (8 buts) et à la fougue de Ludovic Fabregas (6 buts), pour renverser la montagne polonaise. Dès l'entame, Montpellier faisait déjouer la formation de Talant Dujshebaev qui concédait sept pertes de balles et voyait son stratège Jurecki se faire sanctionner de deux exclusions dans les cinq premières minutes. L'écart est alors monté à trois buts.

Mais les Héraultais ont connu un trou d'air (14-16 à la pause, puis 18-22 à la 38e) qui leur a rappellé la qualité de leurs adversaires, bien menés par Karol Bielecki (6 buts). Revigoré par un Jure Dolenec au bras gauche magique et porté par un public bouillant, l'équipe de Canayer parvenait néanmoins à renverser la tendance (28-26), jusqu'à se créer un avantage de cinq buts qui lui permet de rêver pour la suite. En pleine forme cette saison, Montpellier restait sur deux échecs d'affilée ces deux dernières années en huitièmes de finale de Ligue des champions et comptait créer la sensation face à Kielce. C'est fait, du moins en partie. Car il reste le match retour en Pologne prévu le dimanche 2 avril pour réaliser l'exploit.

0
0