Eurosport
 WTCC : Circuit Paul RicardRegarder 
 
 
Jeux olympiques - JO-2018

Beigbeder y croit

Président de la candidature d'Annecy à l'organisation des JO-2018 depuis moins de trois mois, l'homme d'affaires Charles Beigbeder a donné un nouveau souffle à et presque réussi à rendre l'optimisme à une équipe qui, il en est sûr, peut l'emporter le 6 juillet à Durban (Afrique du sud).

 
Beigbeder y croit - Jeux olympiques - JO-2018DPPI
 

Charles Beigbeder sera à Londres la semaine prochaine pour la convention Sport Accord, où il fera une première grande présentation de la candidature d'Annecy. Il rencontrera de nombreux membres du CIO, dont la commission exécutive sera réunie mardi et mercredi.

Que faites-vous lorsque vous rencontrez un président de fédération ou un membre du CIO. Vous lui dîtes 'Votez pour nous'?

"Ce n'est pas aussi direct. Il faut se présenter, montrer que l'on a un fort soutien du mouvement sportif, des membres français du CIO, de la ministre... Je rencontre encore des membres pour la première fois et ce n'est pas très compliqué: je me présente, j'explique qui je suis. La plupart me félicitent, m'encouragent. Mon profil d'entrepreneur les intéresse. On me dit souvent +Quel dommage que vous ne soyez pas venu plus tôt+".

Qu'a changé la visite de la commission d'évaluation du CIO en février?

"Elle a relancé la candidature. Techniquement, on le verra le 10 mai dans le rapport de la commission (qui sera publié ce jour-là), il semble que personne ne doute de la capacité de la France à organiser les JO à Annecy."

Certains vous reprochent un immobilisme, un manque de communication sur le plan national depuis cette visite...

"Il y a un temps pour agir et un temps pour communiquer. Je suis plutôt un homme de communication mais je crois qu'il ne faut pas le faire tout le temps. On a beaucoup travaillé depuis février. Je suis allé à Oslo, Barcelone, Marrakech, Séoul, Nouméa... On a privilégié les rencontres avec les membres du CIO parce qu'il ne faut pas se trompe c'est une élection avec un peu moins de 110 votants et ce sont eux qui comptent maintenant. Il faut entretenir la flamme en France mais il y a des priorités et ma priorité c'est de gagner."

Ce sont Guy Drut et la ministre Chantal Jouanno qui ont critiqué ce manque de visibilité nationale. Les rapports sont revenus à la normale?

"Je pense. J'ai expliqué clairement que j'étais en charge du dossier et que la communication devait être concertée. Dans le monde économique, c'est comme cela que l'on fait. Dans le monde du sport, regardons l'exemple du foot, le dialogue se fait par médias interposés. Cela peut nuire à la candidature."

Avez-vous, en quelques semaines, cerné les profils et comportements des membres du CIO?

"Très peu ont une idée précise de leur vote. Certains liront le rapport de la commission d'évaluation mais tous attendent beaucoup de Lausanne (où seront présentées les candidatures devant l'ensemble des membres les 18 et 19 mai) et puis bien sûr de Durban (lieu de l'élection, le 6 juillet)."

Munich et Pyeongchang ont des moyens bien supérieurs aux vôtres. Qu'est-ce qui peut faire la différence?

"Il faut être créatif au niveau de l'histoire que l'on va raconter, savoir transmettre nos atouts: les montagnes, le lac, le Mont-Blanc, les athlètes, une tradition de sports d'hiver séculaire. C'est de là que tout est parti (Chamonix a organisé les premiers Jeux d'hiver en 1924, ndlr). C'est une des grandes forces d'Annecy et on va l'utiliser. Il faut que les gens se disent: +Bon sang, mais c'est bien sûr! C'est là que ça doit se passer!+"

Quelques semaines avant de démissionner, en décembre, Edgar Grospiron disait qu'il réclamait plus d'argent pour ne pas être ridicule à Durban. Ca ne semble pas être votre ambition, vous visez bien plus haut?

"On ne sera pas ridicule a Durban, je vous l'assure. Moi j'ai à l'esprit de gagner. Je suis peut-être un peu fou ou naïf. Ce sera vraiment magnifique."

 - Eurosport
 
#160;
 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus