AFP

Coupe du monde : Ted Ligety remporte le géant de Beaver Creek devant Alexis Pinturault

Un podium de grande classe pour un géant de folie

Le 07/12/2014 à 21:46Mis à jour Le 07/12/2014 à 23:15

Alexis Pinturault a pris la deuxième place du géant de Beaver Creek, derrière le monstre américain Ted Ligety. Ce dernier signe un quatrième succès de rang dans le Colorado, le cinquième en tout. Marcel Hirscher a complété le podium, alors que Victor Muffat Jeandet (5e) et Thomas Fanara (6e) se sont régalés également.

Alexis Pinturault en veut toujours plus. Il fallait voir la tête du skieur de Courchevel quand il a franchi la ligne d’arrivée. A Beaver Creek, le Français s’est classé deuxième du géant américain, derrière la star locale, Ted Ligety. Triple tenant du titre avant ce dimanche, le skieur de Park City n’a pas rendu sa couronne. A l’issue des deux manches, il a devancé "Pintu" de 18 centièmes. L’Autrichien Marcel Hirscher a complété ce podium de grande classe à 60 centièmes. Comme à Sölden, Victor Muffat-Jeandet a terminé cinquième, juste devant Thomas Fanara.

En attendant de se rendre, en janvier, dans les temples de la discipline que sont Adelboden ou Alta Badia, on a l’habitude d’affirmer que Beaver Creek s’avance comme le géant le plus physique de l’hiver. Après une première manche nuageuse qui n’a pas créé d’écarts rédhibitoires, David Chastan, le coach tricolore, avait décidé de compliquer un peu la chose. Sur un tracé plus tournant et sous un soleil radieux, Ligety a confirmé qu’il était bien le maître des lieux. Quatrième après la première manche, l’Américain a ensuite lâché les chevaux pour chasser Muffat-Jeandet et Fanara, alors premier et deuxième, de la zone kiss and cry. Son haut fut un modèle du genre. Son bas un peu moins mais personne n’a pu faire mieux. Marcel Hirscher tout d’abord, puis Alexis Pinturault, et encore moins Benjamin Raich, en tête à mi-course et finalement quatrième à l’arrivée.

Muffat Jeandet confirme, Fanara lève le pouce

Le Français a finalement été celui qui s’en est approché le plus. Diminué par une épaule meurtrie la veille en Super-G, Pinturault a serré les dents. Troisième samedi, il a gagné un rang pour s’offrir un troisième podium cette saison, le deuxième consécutif en géant après celui de Sölden (3e), le 12e dans la spécialité, et le 25e toutes disciplines confondues depuis ses débuts en Coupe du monde. Le voilà avec 200 points et une cinquième place au général. Par rapport à l’hiver dernier, il est en avance sur ses temps de passage.

Déjà cinquième en Autriche fin octobre, son compatriote Muffat-Jeandet a confirmé ses nets progrès (5e à 0"94). Alors que Thomas Fanara (6e à 1"07) a fait plus que limiter la casse, malgré un pouce amoché il y a quelques jours à l’entraînement et que Mathieu Faivre a flirté avec le top 10 (11e à 1"40). Après trois victoires et une deuxième place en vitesse, entre Lake Louise et Beaver Creek, Kjetil Jansrud a soldé son géant par un top 15. Avec 16 points en plus, son total au général est passé à 412 unités, soit 172 de plus que Marcel Hirscher. Un matelas confortable avant de se rendre à Are le week-end prochain, la station suédoise remplaçant au pied levé Val d'Isère, contrainte de déclarer forfait faute de neige.

0
0