Zoom

Alexis Pinturault remporte le combiné de Kitzbühel pour la 3e fois de suite

Un triplé historique pour Pinturault... et pour la France !

Mis à jourLe 22/01/2016 à 18:44

Publiéle 22/01/2016 à 17:22

Mis à jourLe 22/01/2016 à 18:44

Publiéle 22/01/2016 à 17:22

Alexis Pinturault a remporté le combiné de Kitzbühel pour la troisième année de suite, vendredi. 13e après le Super-G matinal, le Français a dominé la manche de slalom. Sur le podium, Pinturault est flanqué de deux compatriotes puisque Victor Muffat-Jeandet et Thomas Mermillod Blondin sont 2e et 3e. Le premier triplé tricolore depuis 1970 en Coupe du monde.

Un moment historique dans la nuit de Kitzbühel. Trois Français ont pris les trois premières places du combiné de la station autrichienne, vendredi. 13e après le Super-G matinal, Alexis Pinturault s'est imposé pour la troisième fois de suite et a devancé ses deux compatriotes Victor Muffat-Jeandet (+0"89) et Thomas Mermillod Blondin (+0"92), à l'issue de la manche du slalom. Grandiose.

La nuit va être magique pour le camp tricolore du côté de l'Autriche. C'est une tranche d'histoire qui a été écrite sur la pente bosselée de la Ganslern, la piste de slalom. Rien que ça. Trois Français sur le podium, ça n'était plus arrivé depuis 45 ans et 10 mois en Coupe du monde et un slalom remporté par Patrick Russel devant Jean-Noël Augert et Henri Brechu. C'était à Voss, en Norvège, pour refermer l'hiver 1970.

Hirscher enfourche, Svindal tombe

Ce vendredi, Pinturault a, lui, lancé le sien. En retard à l'allumage depuis une belle ouverture à Sölden (5e), le skieur de Courchevel avait montré du mieux depuis quelques courses. Quatrième du slalom d'Adelboden, "Pintu" avait pris la 6e place de celui de Wengen, dimanche dernier. Cette fois-ci, il a touché dans le mille. Et pas n'importe où. Dans la Mecque du ski alpin, le Français a accroché une 10e victoire à son palmarès. La 3e de suite en combiné à "Kitz'".

02:57
Le slalom de Pinturault - Eurosport

Sa 13e place sur le Super-G à 1"22 d'Aksel Lund Svindal avait laissé entrevoir de belles choses. Il restait juste à les valider. Et espérer voir la concurrence faire moins bien. Un temps en tête, après le passage de Muffat-Jeandet, Marcel Hirscher a rapidement déchanté. La raison ? L'Autrichien a enfourché un piquet mais a poursuivi son effort. A l'arrivée, après un run survolté, il a fait mine de ne pas savoir s'il avait fauté. On ne sait jamais… sur un malentendu, ça aurait pu passer. Mais la FIS, qui a tardé à officialiser le résultat, a finalement et logiquement disqualifié l'Autrichien.

Repoussé à 107 points dans la course au gros globe à l'issue du Super-G, Hirscher est passé à côté d'une belle remontée au général. D'autant qu'Aksel Lund Svindal n'a pu rallier l'arriver du slalom lui aussi. Mais le Norvégien pourra se reprendre samedi, lors de la descente sur la Streif. Une piste sur laquelle Adrien Théaux a prévu de faire oublier sa sortie de course après 10 secondes d'effort vendredi matin.

02:06
La disqualification de Hirscher - Eurosport
0 commentaire
Vous lisez :