Getty Images

Müller, comme le bon vin !

Müller, comme le bon vin !
Par AFP

Le 18/06/2017 à 17:43Mis à jour Le 18/06/2017 à 17:44

Jusqu'à cette saison, Gilles Müller n'avait encore jamais remporté de tournois sur le circuit principal de l'ATP. Après Sydney en janvier, le Luxembourgeois vient d'ajàouter un deuxikème titre à son palmarès en s'imposant dimanche à s'Hertogenbosch. A 34 ans, il va égaler lundi le meilleur classement de sa carrière.

Le Luxembourgeois Gilles Muller, défait en finale de l'édition 2016, a pris sa revanche sur le gazon de s'Hertogenbosch, en s'adjugeant le tournoi après sa victoire sur le Croate Ivo Karlovic, 7-6 (7/5), 7-6 (7/4), en 1h32 dimanche. A 34 ans, le 28e joueur mondial remporte son second trophée, après Sydney en janvier.

Ce succès le propulsera au 26e rang du classement ATP, réactualisé tous les lundis, son meilleur en carrière. Karlovic, de son côté, restera à la 24e place, mais a raté l'occasion de gagner un premier tournoi cette saison. Son compteur demeure bloqué à huit. Eliminé au deuxième tour du tournoi de Madrid puis au premier à Roland-Garros, Muller a retrouvé sur le gazon les sensations qu'il avait perdues sur la terre battue.

Son parcours jusqu'en finale aux Pays-Bas le montre. Il a notamment éliminé, samedi en demi-finales, l'étoile montante du tennis mondial, l'Allemand Alexander Zverev, 10e mondial à 20 ans 7-6 (7/5), 6-2. Face à la montagne Karlovic (2,11 m), Muller est passé par un trou de souris, en remportant les deux sets au jeu décisif. Il a pu s'appuyer sur son service, plus efficace que celui du Croate, pourtant l'un des meilleurs serveurs du circuit (22 aces contre 19, 75% de premières balles contre 65%).

En s'imposant, le Luxembourgeois a pris une double revanche. D'abord, en gagnant là où il avait échoué en 2016, contre le Français Nicolas Mahut. Puis une seconde, plus personnelle, contre Karlovic, qui l'avait battu en finale du tournoi de Newport en juillet 2016. Muller, qui n'a jamais dépassé le deuxième tour de Wimbledon, tentera d'entretenir sa dynamique, dès lundi, sur le gazon londonien du Queen's où il sera opposé au Géorgien Nikoloz Basilashvili (55e) pour son entrée en lice.

0
0