2012 Coupe Davis Llodra Benneteau - AFP
 
Article
commentaires
Tennis > Coupe Davis

Ça se complique !

Ça se complique !

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 07/04/2012 à 17:35 -
Par Eurosport - Le 07/04/2012 à 17:35
Michael Llodra et Julien Benneteau n'ont pas pesé lourd face aux frères Bryan lors du double samedi à Monte-Carlo. Victorieuse en trois sets (6-4, 6-4, 7-6), la redoutable paire américaine permet aux Etats-Unis de mener 2-1 dans ce quart de finale. Les Bleus devront gagner les deux derniers simples.

Mike et Bob Bryan sont une valeur sûre du tennis mondial en double. Les frères jumeaux l'ont encore prouvé sur la terre battue du Monte-Carlo Country Club ce samedi en quart de finale de Coupe Davis. Face à Michaël Llodra et Julien Benneteau qui avaient pourtant connu séparément l'ivresse de la victoire face aux N.1 mondiaux, les Américains n'ont pas tremblé du tout. Et c'est peu de le dire : sans concéder la moindre balle de break, les Bryan ont fait un cavalier seul dans la troisième rencontre du week-end qui n'a duré qu'un peu plus que deux heures (6-4, 6-4, 7-6). Les Français n'ont désormais plus qu'à réaliser un dimanche parfait, avec deux victoires à la clé en simple, pour se qualifier pour les demi-finales. Et éviter à Guy Forget de quitter le capitanat plus vite que prévu.

AFP

Dès le premier jeu du match, la tension était palpable chez les Bleus. Pour cette cinquième association en Coupe Davis (3 victoires et 1 défaite avant ce match), Llodra et Benneteau étaient sûrs de leur force, leur dernière sortie victorieuse face aux Canadiens en février les ayant confortés un peu plus... Mais deux entames de set catastrophiques ont réduit à peau de chagrin leur chance de faire jeu égal avec les Bryan. "Deux jeux moisis à chaque début de set : c'était un handicap terrible pour la suite", a justement résumé un Forget très remonté après cette défaite aussi sèche que décevante. Avec un break en poche en début des premier et deuxième sets, les Américains ont ainsi pu gérer leur avantage tranquillement.

"Deux jeux moisis à chaque début de set"

En face, les Français ont été incapables de répondre, même sur cette terre battue qui devait servir de frein aux Américains. Avec cinq points inscrits sur jeu adverse lors du premier set, et encore sept dans le deuxième acte, Llodra et Benneteau ont multiplié les mauvaises décisions sur le peu d'occasions qu'ont laissé les Bryan sur leur mise en jeu. "Nous nous sentons très bien sur terre battue, a lancé Mike. On aime beaucoup évoluer sur cette surface. Nous avons joué un match très solide aujourd'hui, notamment au service avec un très bon pourcentage de réussite (81% derrière leurs premières balles sur l'ensemble du match, NDLR), et c’est une fierté pour nous de voir qu’on n’a pas concédé la moindre balle de break."

Seule la troisième manche a été mieux gérée avec 21 coups gagnants et une seule faute directe, mais la solidité et la constance de leurs adversaires sur leurs mises en jeu n'ont laissé aucune chance aux Français de revenir dans la partie. Même dans le jeu décisif qui a ponctué le troisième set et le match. "Jim et nous avions défini un bon plan de jeu et n’en avions pas dévié, a expliqué Bob Bryan, heureux de remporter leur 19e victoire en Coupe Davis en 21 matches. "Nous n’étions absolument pas nerveux." A un match de l'élimination dès les quarts de finale, Forget ne peut qu'accuser le coup : "Ils ont voulu la terre ! Maintenant, Jo doit battre Isner. Je ne veux pas m’arrêter comme ça." L'ambiance s'annonce encore plus tendue dimanche aux alentours de 11h du matin...