AFP

Roger Federer domine Rafael Nadal 6-2, 6-3 et se qualifie en quart de finale

Federer a plané et mis Nadal au 36e dessous

Le 16/03/2017 à 07:28

MASTERS 1000 INDIAN WELLS - Roger Federer a fait déferler les coups gagnants sur un Rafael Nadal totalement dépassé et l'a emporté 6-2, 6-3, mercredi, pour filer en quart de finale. La 36e édition du duel aura tourné court.

Le 36e affrontement entre les deux monstres du tennis était une belle promesse, empreinte de superlatifs. Roger Federer les aura finalement suscités pour lui seul. Jeudi, le Suisse a fait tourner son duel contre Rafael Nadal à sens unique en dominant techniquement l'Espagnol de toute sa classe de récent lauréat de l'Open d'Australie.

Federer, 10e mondial, n'a laissé aucune chance à son grand rival, n°6 à l'ATP, qu'il a débordé de tous les côtés avec pas moins de 26 coups gagnants. Dans un Central bondé (16.100 spectateurs), il n'a connu aucune hésitation et donné le ton d'entrée avec un break dans le premier set (2-0) pour dérouler un jeu parfaitement en place, armé par des services impeccables et des coups droits et revers puissants et précis. Beaucoup trop pour un adversaire jamais rentré dans une partie soldée 6-2, 6-3, en 1h08.

Comme lors des deux précédentes fois au Masters 1000 d'Indian Wells, la victoire a donc clairement choisi son camp. En demi-finales en 2012, Federer s'était imposé 6-3, 6-4 et Nadal avait répliqué en quart de finale l'année suivante, 6-2, 6-4.

Roger Federer après sa victoire contre Rafael Nadal - Indian Wells 2017

Roger Federer après sa victoire contre Rafael Nadal - Indian Wells 2017AFP

Kyrgios surprend encore Djokovic

Plus significatif, Federer a battu le Majorquin trois fois de suite et a décrit cette première comme "un sentiment agréable". La série avait commencé à Bâle en 2015 et s'était poursuivie à Melbourne en janvier dernier, victoire évidemment "la plus importante" du triptyque. Il peut aussi se dire que ce succès est un bon présage pour la suite car en 2012 comme en 2013, le vainqueur du "Fedal" avait soulevé le trophée californien dans la foulée.

Content de ne pas avoir passé trop de temps sur le court, le Bâlois de 35 ans rencontrera l'Australien Nick Kyrgios, 21 ans, qui a renvoyé pour la deuxième fois en deux semaines le n°2 mondial, Novak Djokovic, invaincu à Indian Wells depuis 2014, 6-4, 7-6 (7/3).

0
0