Getty Images

Rafael Nadal poursuit tranquillement sa route en battant Jack Sock (6-3, 6-4)

Tranquille comme Nadal

Le 18/05/2017 à 23:35

MASTERS 1000 ROME - Rafael Nadal s'est facilement qualifié pour les quarts de finale au Foro Italico en disposant de Jack Sock en 8e de finale, jeudi soir. Le Majorquin n'a eu besoin que de deux sets (6-3, 6-4) et 1h20 de jeu pour accéder aux quarts où il affrontera Dominic Thiem pour un remake des finales de Barcelone et Madrid entre l'Espagnol et l'Autrichien.

Rafael Nadal continue son parcours sans-faute sur terre. L'Espagnol a écarté l'Américain Jack Sock en deux sets (6-3, 6-4) et à peine 1h20 de jeu, ce jeudi soir en 8e de finale. Impérial au filet, en contrôle toute la rencontre durant, le septuple vainqueur à Rome n'a pas été inquiété par la tête de série n°13 du tournoi. Nadal engrange sa 17e victoire consécutive sur terre battue, avant de rencontrer Dominic Thiem (difficile vainqueur de Sam Querrey en trois sets) en quarts de finale.

Au moins cette fois, Nadal aura vraiment joué un match. Après l'abandon prématuré de Nicolas Almagro mercredi, le Majorquin a pu jauger son physique toute une rencontre durant. Et visiblement, l'enchaînement ne semble toujours pas l'affecter dans sa préparation en vue de Roland-Garros.

Nouveau rendez-vous face à Thiem

Impeccable au filet (7/7), maître de l'échange en toute circonstance et efficace au diable sur ses balles de break, Nadal s'est offert un apéritif serein avant le début des choses sérieuses. Quand le nonuple vainqueur des Internationaux de France joue à ce niveau et se montre aussi impitoyable sur sa première balle (29/35), il n'y a pas grand-chose à faire pour ses adversaires, Jack Sock le premier ce soir. Trop dispendieux en fautes directes dans la deuxième manche, le 14e joueur mondial était trop court.

Nadal va désormais retrouver Dominic Thiem sur sa route, pour le troisième tournoi de rang. Proche de l'Espagnol à Madrid dimanche dernier, l'Autrichien a eu toutes les peines du monde à se défaire d'un autre Américain, Sam Querrey, quelques minutes avant la qualification de "Rafa" et a même dû sauver trois balles de match (3-6, 6-3, 7-6 (7)). L'Autrichien devra se montrer bien plus solide pour exister, sous peine de confirmer l'adage "jamais deux sans trois".

0
0