Getty Images

Roger Federer bat Rafael Nadal (6-4, 6-3) en finale du Masters de Shanghai

Contre ce Federer-là, il n'y avait rien à faire

Le 15/10/2017 à 11:57Mis à jour Le 15/10/2017 à 13:26

MASTERS SHANGHAI - En 1h12', Roger Federer a éteint Rafael Nadal en finale du Masters de Shanghai, dimanche. Impérial, le Suisse s'est imposé en deux sets (6-4, 6-3) pour empocher un 94e titre en carrière, le 27e en Masters 1000, le 3e dans cette catégorie en 2017 après ceux d'Indian Wells et Miami. C'est la deuxième fois que Federer décroche le titre à Shanghai après 2014.

1h12. Il s'agit de la courte durée de cette finale. Surtout pour un "Fedal" qui suscite toujours d'énormes attentes entre deux légendes vivantes du tennis. Mais l'une - en l'occurrence Rafael Nadal, toujours fanny à Shanghai - n'a pas retrouvé le seuil de performance qui lui a permis de dominer le circuit ces dernières semaines. Diminué ? Fatigué ? Des questions vont rester en suspens notamment après la demi-finale contre Marin Cilic et le coup de sang inhabituel du Majorquin, auteur de deux coups de raquette sur son genou droit... strappé pour la finale. Mais dans des conditions idéales pour Roger Federer en indoor, le numéro un mondial aurait-il pu faire quelque chose face au Suisse qui a joué un tennis de rêve durant la première manche ?

Federer y Nadal, en la final del Masters 1000 de Shanghái

Federer y Nadal, en la final del Masters 1000 de ShangháiGetty Images

Open d'Australie 2014, dernière victoire de Nadal contre Federer

Deux petits sets pour battre Rafael Nadal. Une méthode déjà éprouvée par Roger Federer cette année à Miami (finale, 6-3, 6-4) et Indian Wells (8e de finale, 6-2, 6-3). Le tout en se montrant souverain sur son service et ne concédant aucun break. Si le taureau de Manacor mène toujours dans leurs confrontations (23-15), il va peut-être commencer à nourrir un petit complexe face à son meilleur ennemi, qui lui a infligé ce dimanche un cinquième revers de rang. Pour retrouver trace d'une victoire de "Rafa" face à "Rodgeur", il faut remonter à la demi-finale de l'Open d'Australie 2014. Mais Nadal pourra se consoler en gardant la main sur la place de numéro 1 mondial. Il devrait même conserver son leadership sur le circuit jusqu'à la fin de l'année puisqu'il possède encore une certaine marge à la Race (1960 points d'avance). Et que, pour le déloger, Federer devra présenter un bilan immaculé sur le triptyque Bâle-Bercy-Masters.

Rafa Nadal

Rafa NadalEurosport

0
0