Panoramic

Les 5 choses que Monfils n’avaient jamais dites sur sa nouvelle carrière

Les 5 choses que Monfils n’avaient jamais dites sur sa nouvelle carrière
Par Eurosport

Mis à jourLe 03/05/2013 à 00:02

Publiéle 02/05/2013 à 17:38

Mis à jourLe 03/05/2013 à 00:02

Publiéle 02/05/2013 à 17:38

Article de Eurosport
Dans cet article

Actuellement en lice à Munich et 103e mondial, Gaël Monfils est toujours dans le dur. Pas de panique : le Français y voit clair. Il l’a dit, et bien d’autres choses encore, dans les colonnes de L’Equipe ce jeudi.

Il cherche un vrai staff autour de lui

Actuellement 103e mondial, Gaël Monfils rêve de revenir au plus haut niveau. Pour cela, il doit trouver une véritable équipe pour l'entourer. "Je veux retrouver un classement honorable, un entraîneur, un kiné affirme-t-il jeudi à L’Equipe. Et "wanagain", on est reparti!". Pour l'instant entraîné par Eric Winogradsky, prêté par la fédération de tennis, Monfils garde en permanence un œil averti sur le marché des transferts. "J'attends un peu, je sais qu'il y a des contrats d'entraîneurs qui finissent bientôt. Il faut être patient".

Il fait sa rééducation avec sa PlayStation

Gaël Monfils travaille sa condition physique avec Pascal Supiot. Mais pas de kiné à temps complet pour l'assister dans sa rééducation du genou. Les même exercices à faire à longueur de journée seul dans une salle ce n'est pas son truc, et Monfils l’assume. "J'ai des mouvements à faire, mais ça me fait chier d'aller dans une salle de muscu. Alors je joue à la PlayStation avec mes potes… et je parie les mouvements à effectuer". Pas questions de souffrir seul. "Eux, ils font les mêmes que ceux que je dois faire et on y va ensemble! Et c'est beaucoup plus ludique."

Oui, il mange des sandwiches au saucisson et McDo… mais non, il ne mange pas n’importe quoi

Gael Monfils souhaite repartir de zéro. Mais, à maintenant 26 ans, son image de joueur instable lui colle toujours à la peau. Après avoir débuté un programme de nutrition l'an passé, le joueur tricolore l'a finalement abandonné pour… manger ce qu'il souhaite. "Ce n'est pas parce que je vais manger deux sandwiches au saucisson et que je vais aller deux fois au McDo que ça y est: tout de suite, je mange du McDo tous les jours, je mange du saucisson tous les jours!" s'enflamme Monfils. Une fois de temps en temps, ce n’est pas une règle messieurs dames.

Il était parti faire le tour du monde en 2012

Forfait en 2012 pour Roland-Garros, Wimbledon et les Jeux Olympiques de Londres, en raison d’une blessure au genou droit, Gaël Monfils avait littéralement disparu du circuit et de tous les radars. Silence radio sauf pour une poignée d’amis ! "Même mes potes ils étaient fous. Personne ne savait où j’allais. On faisait Skype et tous les trois jours j’étais dans un endroit différent. Ils ne pouvaient pas me croire. J’ai sillonné le monde". Un road-trip que le joueur français aurait volontiers prolongé mais son "passeport était rempli". "J'ai dû revenir à la mi-juillet" Monfils. Il justifie son propre remake d'Into the Wild comme un moyen de dire "Fuck it" aux blessures qui ont saccagé sa saison.

Il doit revenir dans son cocon régulièrement, ce n’est pas négociable

Globe trotter, ce n’est pas une vocation pour Gaël Monfils. "J'ai des envies différentes" justifie l'ancien septième mondial. Notamment celle de passer plus de temps chez lui. "J'ai tout de suite dit à Eric que j'avais envie de rentrer assez souvent chez moi. J'en ai besoin. J'ai voyagé pas en début d'année et tout a changé depuis le début de cette année, j'ai envie de retrouver mes amis". Il est si bien chez lui qu'il s'est récemment empressé de rentrer à son domicile pour disputer les qualifications pour la Coupe du monde sur PlayStation.

- Gaël Monfils a été battu ce jeudi au deuxième tour du tournoi de Munich par l'Allemand Daniel Brands (6-3, 3-6, 6-0).

- ENTRETIEN A LIRE EN INTEGRALITE DANS L'EQUIPE DATEE DU JEUDI 2 MAI, PAGE 9

0 commentaire
Vous lisez :