Getty Images

Elina Svitolina titrée après sa victoire face à Caroline Wozniacki (6-4, 6-0)

Impériale, Svitolina prive Wozniacki d'un premier titre cette saison
Par Eurosport

Le 13/08/2017 à 21:00Mis à jour Le 13/08/2017 à 21:48

WTA PREMIER TORONTO - Elina Svitolina s'est adjugée son cinquième titre de la saison après son succès face à Caroline Wozniacki en finale, dimanche (6-4, 6-0). La Danoise, elle, a perdu sa sixième finale de la saison.

C'est la saison d'Elina Svitolina. Au terme d'un parcours absolument brillant cette semaine au Canada, la 5e joueuse mondiale s'est adjugée son cinquième titre de la saison après son succès en finale, dimanche soir, face à Caroline Wozniacki. Vainqueur en deux petits sets (6-4, 6-0), l'Ukrainienne a signé un succès maîtrisé de A à Z.

Après Dubai et Rome, elle a ajouté avec la manière un troisième titre dans la deuxième plus haute catégorie de tournoi sur le circuit WTA (Premier 5). Elle est ainsi devenue la première joueuse à réaliser cette performance dans l'histoire du circuit WTA. A seulement 22 ans, la voilà avec neuf titres dans sa besace et une future 4e place au classement. D'ici la fin de l'US Open, elle pourra viser le podium, tant la saison d'Angelique Kerber, qui n'aura plus que 80 points d'avance lundi, ressemble pour le moment à un chemin de croix.

Svitolina future patronne au classement WTA ?

Pour Caroline Wozniacki, cette défaite fait mal. Très mal. Ultra-régulière cette saison, la Danoise, qui est revenue dans le Top 10 au classement WTA, a encaissé sa sixième défaite en six finales cette année. Après Doha, Dubaï, Miami, Eastbourne et Bastad, elle devra également se contenter du trophée de finaliste de l'Open du Canada. Sa seule consolation de sa belle semaine au Canada sera son retour dans le top 5 au classement WTA lundi. Fébrile, elle n'a rien proposé lors de cette finale.

Il n'y a pas vraiment eu de match lors de cette finale à Toronto. Sous un grand soleil, Svitolina a dominé cette rencontre de A à Z, sans se détourner de son chemin. Auteur du break d'entrée de match, la joueuse d'Odessa s'est comportée en patronne. Plus régulière et plus puissante que sa rivale, elle a fait fructifier son jeu offensif. Son seul moment de faiblesse est intervenu en fin de première manche quand elle a subi le debreak à 4-3. Une secousse sans lendemain.

Ce seul contretemps de la soirée n'a d'ailleurs eu aucun effet sur son mental et son tennis. Capable d'aller chercher le debreak dans la foulée, l'Ukrainienne a profité de l'extrême faiblesse de Wozniacki au service - 50% de points gagnés derrière la première balle et seulement 23% derrière la seconde - pour lui coller huit jeux de rang entre la fin de la première manche et la fin de la rencontre. Huit jeux consécutifs qui lui ont offert un sacre de prestige. Qu'on se le dise, cette Svitolina a des airs de future patronne.

0
0