Getty Images

Deuxième, Sébastien Ogier (Ford M-Sport) conforte sa place de leader du Mondial

Deuxième derrière Meeke, Ogier se rapproche de son cinquième titre
Par AFP

Le 08/10/2017 à 13:25Mis à jour Le 08/10/2017 à 14:15

RALLYE D'ESPAGNE - Sébastien Ogier (Ford M-Sport) a fait le break au championnat du monde. Deuxième derrière le Britannique Kris Meeke (Citroën WRT) dimanche, le Français a porté son avance à 37 points sur son coéquipier estonien Ott Tänak, et à 38 sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai MST), contraint à l'abandon.

Sébastien Ogier (Ford M-Sport), deuxième du Rallye d'Espagne dimanche à 28 secondes du Britannique Kris Meeke (Citroën WRT), a pris une option sur un cinquième titre consécutif de champion du monde des rallyes.

Le Français compte en effet 37 et 38 unités d'avance sur ses principaux poursuivants, avec encore deux manches à disputer et donc 60 points à prendre au maximum. Le coéquipier estonien du gapençais, Ott Tänak, troisième en Catalogne à 33 secondes, prend la deuxième place au classement pilotes au Belge Thierry Neuville (Hyundai WRT), contraint à l'abandon après avoir endommagé sa voiture dans l'ES16, dimanche matin.

Pour Meeke, qui a signé le meilleur chrono de cinq des six spéciales du jour et de huit spéciales lors de ce rallye, il s'agit de la cinquième victoire en WRC depuis l'Argentine en 2015, une éclaircie dans une saison compliquée.

Ford tout proche du titre

Le pilote de pointe de Citroën n'avait jusque-là marqué des points qu'à trois reprises, dont une victoire au Mexique. Il a surtout abandonné par cinq fois et s'est vu mis au repos forcé par son équipe en Pologne pour "relâcher la pression".

Hyundai, qui lâche ses dernières forces dans la bataille avec Ford M-Sport pour le titre Constructeurs, a de nouveau connu une manche compliquée, après l'Allemagne il y a sept semaines (retraits de l'Espagnol Dani Sordo et de Neuville).

Outre l'abandon du Belge, Dani Sordo et le Norvégien Andreas Mikkelsen n'ont pu boucler la journée de samedi après avoir cassé leur direction dans l'ES12. En conséquence, pour être sacrée, Ford M-Sport ne doit plus ramener que quatre points des deux dernières manches de la saison.

Devant son public, l'Espagnol Sordo s'est consolé avec les cinq points de la power stage (ES19), devant Kris Meeke, Sébastien Ogier, Ott Tänak et Juho Hänninen (Toyota), quatrième de l'épreuve à 54"1.

0
0