2012 Rallye de Grèce Citroen Loeb - Citroën Racing
 
Article
commentaires
WRC > Rallye de Grèce

Loeb sous pression

Loeb sous pression

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 26/05/2012 à 19:01 -
Par Eurosport - Le 26/05/2012 à 19:01
Menacé par Jari-Matti Latvala une bonne partie de l'étape 2, Sébastien Loeb l'est désormais par Petter Solberg. 10"2 séparent les deux hommes avant les cinq dernières spéciales totalisant 75 kilomètres.

Un pilote Ford peut en cacher un autre. Sébastien Loeb l'a appris à ses dépens samedi lors de l'étape 2 du Rallye de l'Acropole. Pendant quatre spéciales, Jari-Matti Latvala a donné du fil à retordre au Français avant de crever et de laisser ce rôle à Petter Solberg dans la deuxième boucle. Le Norvégien pointe à 10"2 avant les cinq dernières spéciales.

C'est pourtant bien Jari-Matti Latvala qui le premier a donné la réplique à Loeb. Auteur de deux scratches (ES11 et ES12) matinaux, le Finlandais est revenu à 1"0 du numéro un mondial. "Je lui ai déjà repris du temps et je dois continuer à aller à fond, affirmait alors Latvala. Mais il faut faire attention car si on ne finit pas on ne marque pas de point..." Il aurait aussi pu rajouter qu'une crevaison pouvait réduire ses chances de victoire à néant. Car c'est ce qui lui est arrivé dès la première spéciale de l'après-midi. "J'ai fait une faute en sortant un peu large. J'ai touché légèrement. Et à trois kilomètres de l'arrivée, j'ai été obligé de m'arrêter pour changer de roue. Je suis évidemment très déçu", constatait-il. Relégué à près de trois minutes et trente secondes du leader, Latvala a reculé à la 4e place au général.

Loeb "prêt pour la bagarre"

Une erreur qui a permis à Mikko Hirvonen (Citroën WRT) et surtout Petter Solberg (Ford WRT) de remonter dans la hiérarchie. Promu dauphin de Loeb, Solberg s'est emparé du meilleur temps dès la spéciale suivante,  Ghymno 2 (ES15), avant de récidiver dans les deux suivantes. Et revenir à 10"2 de Loeb. "Il était très rapide et nous a repris dix secondes en quelques spéciales, a constaté Loeb en fin de journée. On n'a pas été très chanceux non plus. La pluie a commencé à tomber à deux reprises dès qu'on s'est élancé." Prudent, Loeb a également évité de commettre une erreur qui aurait pu lui coûter cher.

Une approche également adoptée par Petter Solberg dans la dernière spéciale du jour. "Je n'ai pas pris de risque du tout, a affirmé le Norvégien, pas mécontent de son coup. Maintenant j'espère reprendre du temps dimanche." "Je suis prêt pour la bagarre. On va essayer de tenir, on fera au mieux", a conclu Loeb. De quoi en tout cas maintenir la pression jusqu'à l'arrivée.

Citroën Racing