AFP

Lemaitre (encore) sur le toit de l'Europe

Lemaitre (encore) sur le toit de l'Europe
Par Eurosport

Le 28/06/2012 à 18:57Mis à jour Le 29/06/2012 à 00:39

Christophe Lemaitre a conservé jeudi son titre de champion d'Europe du 100 m à Helsinki en 10"09. Vicaut a terminé deuxième (10"12) d'une course qui s'est terminée à cinq.

Farfelue. La finale du 100 m aux championnats d'Europe d'Helsinki a connu un scénario pour le moins inattendu. Mais qui a heureusement souri à la France. Christophe Lemaitre a décroché la médaille d'or avec un chrono de 10"09 tandis que son compère Jimmy Vicaut s'est emparé de la deuxième place (10"12). Meilleur temps des demi-finales, le Norvégien Jaysuma Saidy Ndure a craqué et termine troisième en 10"17.

Un doublé tricolore, et un doublé pour Christophe Lemaitre aussi, puisque le Haut-Savoyard avait déjà grimpé sur la plus haute marche du podium aux championnats d'Europe de Barcelone en 2010. La conclusion heureuse d'une course assez étrange dont le départ a été donné trois fois. Après un double coup de feu consécutif à un non-départ du Lituanien Rytis Sakalauskas, assorti d'un carton jaune, c'est l'Italien Simone Collio qui partait trop tôt et devait s'écarter de la piste.

Course terminée à cinq

Le troisième départ était donc le bon, mais Rytis Sakalauskas ne s'élançait toujours pas tandis que le Letton Ronalds Arajs chutait à mi-parcours. Ne restait plus que cinq coureurs, mais encore fallait-il prendre les deux premières places. Les Français l'ont fait, malgré un temps de réaction au départ supérieur à tous les autres concurrents (hormis le malheureux Lituanien évidemment). 161 millièmes de seconde pour Jimmy Vicaut, 166 millièmes pour Christophe Lemaitre. C'est l'effort produit en fin de course qui a fait la différence.

C'est le quatrième titre dans une compétition majeure pour le Haut-Savoyard. "C'était vraiment très dur", lâchait-il au micro de France 2 à l'issue de la course. Son explosion de joie sur la pelouse du stade en disait long sur son émotion. Genoux à terre, il partait ensuite brandir le drapeau tricolore aux côtés de Jimmy Vicaut, qui confirme lui ses belles promesses.

0
0