On vous a vu échanger quelques mots avec Mahiedine Mekhissi-Benabbad il y a quelques jours au stade olympique. Qu'avez-vous pensé de sa performance sur le 3 000m steeple ?
H.E-G. : Ce n'est que la deuxième fois (il réfléchit)... que je le rencontre. J'ai trouvé qu'il avait été très bon à Londres. Aussi bien en demi-finale, qu'en finale. J'espérais quand même le voir passer devant au dernier 400m et le voir gagner. Mais les Kenyans étaient plus forts que lui. Mais j'ai un avis vraiment positif sur lui : il est en train de donner du relief à sa carrière. Ce qu'il fait est très professionnel. Il ne lui manque plus qu'une médaille d'or dans un grand championnat.
Que doit-il faire pour y parvenir ?
Jeux Olympiques
Vote à mains levées pour les villes hôtes des JO 2024 et 2028
07/09/2017 À 13:56
H.E-G. : Je ne peux pas le dire précisément, mais s'il veut y arriver un jour, il doit rester concentré, travailler encore énormément et doubler ses efforts. Il doit aussi être beaucoup plus relâché en course. Sur la finale, je l'ai vu très stressé. Il est trop stressé. Il doit être plus calme.
Ce que fait parfaitement le Britannique Mo Farah, par exemple ?
H.E-G. : C'est un bon exemple (sourire). Farah est beaucoup plus intelligent.
Avez-vous des nouvelles de Mehdi Baala ?
H.E-G. : Plus aucune. C'est un choix qui nous a séparés : il a choisi de continuer à courir. Moi, j'ai choisi d'arrêter. Mes amis me donnent de ses nouvelles régulièrement. J'ai cru comprendre qu'il avait rencontré pas mal de problèmes physiques cette saison. Et des blessures. J'espère de tout mon coeur qu'il reviendra à un très bon niveau un jour. Je lui souhaite en tout cas.
Vous avez représenté les athlètes au sein du CIO pendant huit ans. Votre mandat s'achève dans quelques heures. Qu'en avez-vous retiré ?
H.E-G. : C'est une très belle expérience. J'ai appris énormément de choses. Et ce fut une fierté de représenter les athlètes. J'ai essayé de participer, de donner mon avis le plus souvent possible. Aujourd'hui, je continue de travailler pour le mouvement sportif, pour l'olympisme et son institution. Je suis heureux de faire partie de cette famille qui se bat pour les intérêts des athlètes et du sport.
Quels conseils donneriez-vous à notre Français Tony Estanguet, s'il est élu comme représentant des athlètes ?
H.E-G. : Je ne peux pas lui donner de conseils aujourd'hui. Je suis désolé. Pour cela, il faut attendre trois semaines.
Jeux Olympiques
La Belgique reçoit l'or en relais 4x100m dames après le déclassement de la Russie
09/09/2016 À 18:24
Jeux Olympiques
Oscar Pistorius: "A Rio, j'ai mes chances pour l'or"
01/12/2012 À 18:06