Cette fois-ci, Usain Bolt est allé au bout de son 100m. Au bout de son effort. Sa performance, en tout point magnifique, lui a permis de rentrer un peu plus dans l'histoire de son sport. Sans surprise, a-t-on envie de dire, tant tout cela semblait écrit sur la frise chronologique du sprint mondial. Au terme d'une nouvelle ligne droite d'exception, Usain Bolt s'est emparé du titre mondial du 100m, à Berlin, le premier d'une carrière qui n'en est qu'à son commencement. Dans l'enceinte d'un Stade Olympique comblé à défaut d'être comble, le Jamaïcain de 22 ans a également pulvérisé son propre record du monde. De 9"69, la marque qu'il avait fixée dans le Nid d'Oiseau de Pékin il y a un an, Usain Bolt l'a fait passer à 9"58. Oui, oui, 9"58...
Toujours aussi décontracté avant de caler ses pointes dans les blocks, Usain Bolt a d'abord fait le show avant de délivrer une course parfaite, poussé légèrement par le vent (0,9m/s). Sur le tartan bleu berlinois, le départ et la mise en action du géant jamaïcain, au couloir 4, ont été idéaux. Son temps de réaction (0,146), bon mais pas extraordinaire, l'a rapidement mis sur orbite. Aux 30m, la concurrence était déjà derrière lui. Après 100m, il était une nouvelle fois seul au monde. Auteur de la plus belle course de sa carrière, Tyson Gay n'a pourtant rien à regretter. Celui qui défendait la première de ses trois couronnes acquises (100m, 200m, 4x100m) à Osaka deux ans plus tôt a tout donné.
Mondiaux Berlin
La finale de Bolt (9"58)
20/08/2009 À 11:58
Prochaine étape ? 9"40
En finale, l'homme du Kentucky, nouveau deuxième performeur de tous les temps, a effacé la ligne droite en 9"71, nouveau record des Etats-Unis. Habitué à s'écrouler sous la pression dans les grands championnats, Asafa Powell a, lui aussi, fait sa course. Troisième au Japon en 2007, l'ancien recordman du monde s'est de nouveau paré de bronze (9"84). Cette fois-ci, celui-ci n'a pas un goût amer. "Usain sait comment se comporter avec la pression. Et c'est à chacun de nous de bien retenir la leçon", a reconnu Powell. Compagnon d'entraînement de Bolt, le sprinteur d'Antigua, Daniel Bailey, a échoué au pied du podium (9"83), juste devant le Trinidadien Richard Thompson (9"93), vice-champion olympique à Pékin en août 2008.
Premier homme sous les 9"70, Usain Bolt est devenu également le premier à passer sous la barrière des 9"60. A Berlin, sa moisson ne fait que commencer. Triple champion olympique à Pékin, "La Foudre" s'est fixée l'objectif de faire aussi bien à Berlin et vise désormais l'or du 200m (jeudi) et du relais 4x100m (dimanche). Où sont désormais les limites du Jamaïcain ? Lui se voit aller encore plus loin, encore plus vite : "Je sais que je peux courir en 9"40. Je pense que je m'arrêterai à ce chrono." Et de conclure : "Moi, une légende ? Je me dirige vers ça mais en deux ans, je ne peux encore l'être." Il y a quelques jours, Tyson Gay avait annoncé que le vainqueur de cette finale du 100m deviendrait le meilleur sprinteur de l'histoire : "Je ne sais pas si je le suis. C'est aux gens, aux fans de décider." Ce 9"58 n'aurait-il pas apporté un premier élément de réponse ?
100M - LA FINALE
1. Usain Bolt (JAM) - 9"58 (RM)
2. Tyson Gay (USA) - 9"71 (RN)
3. Asafa Powell (JAM) - 9"84
4. Daniel Bailey (ANT) - 9"93
5. Richard Thompson (TRI) - 9"93
6. Dwain Chambers (GBR) - 10"00
7. Marc Burns (TRI) - 10"00
8. Darvis Patton (USA) - 10"34
Mondiaux Berlin
Bolt : "J'étais à 100%"
16/08/2009 À 20:08
Mondiaux Berlin
Mekhissi au tapis
16/08/2009 À 11:45