Une véritable délivrance. Un soulagement que tout le monde attendait. Enfin, surtout lui. Troisième de la finale du 3000m steeple, Bouabdellah Tahri a décroché la première médaille de sa carrière en championnats du monde. Enfin. Outre le fait d'avoir ouvert le compteur tricolore en Allemagne, le Français a également battu son propre record d'Europe de la spécialité. Seul adversaire à la hauteur de l'armada kényane, "Bob" a parfaitement géré son effort. Pour le résultat que l'on connait...
Présent dans le quatuor de tête à 400m de l'arrivée, Tahri n'a rien pu faire quand Ezekiel Kemboi a accéléré à 300m de la ligne. Mais, derrière Richard Kipkemboi Mateelong et Paul Kipsiele Koech, il a produit une ligne droite finale de grande qualité. Quatrième avant le franchissement de l'ultime barrière, le Français a produit son effort et est parvenu à dépasser Koech juste avant la ligne. De huit centièmes. A l'arrivée, Tahri signe un chrono de 8'01"18, soit une seconde et un centième de moins que son précédent record continental (8'02"19), fixé à Metz le 3 juillet dernier.
"Je suis solide"
Mondiaux Berlin
La finale de Tahri
18/08/2009 À 18:51
"C'était très relevé, mais j'ai réussi à tirer mon épingle du jeu, en faisant la course que j'avais planifiée. Je savais qu'en me concentrant sur les obstacles et sur les gars devant moi, j'arriverais à pouvoir chercher quelque chose. On m'attendait" , a expliqué Tahri, qui ne compte plus ses accessits aux Mondiaux (4e en 2003, 5e en 2001 et 2007, 8e en 2005) et aux Jeux Olympiques (7e en 2004, 5e en 2008). Et de rajouter : "J'ai le don de faire quelque chose de mon corps, j'ai un talent à exploiter, on m'a toujours dit que le génie est une longue patience. J'accroche une médaille de bronze, je bats mon record... tout ça à 30 ans. Quand on sait d'où je viens, ce que j'ai traversé, avoir une médaille de bronze prouve à quel point je suis solide".
La médaille d'or est revenue à l'inévitable Ezekiel Kemboi, qui restait sur trois titres de vice-champion du monde consécutifs. Au terme d'une course rondement menée, le Kenyan, qui s'est imposé en 8'00"43, a devancé son compatriote Richard Kipkemboi Mateelong (8'00"89). "C'est ma plus belle course. En 2003, 2005 et 2007, j'avais gagné l'argent. En janvier, j'ai dit à mon entraîneur que j'étais fatigué des médailles d'argent. J'ai beaucoup travaillé, je suis fier de dire que je suis champion du monde", a reconnu avec fierté Kemboi. "Le steeple n'est pas qu'une spécialité kényane, il y a des bons Français ou Espagnols aussi, mais c'est vrai que nous sommes très bons. Après le dernier saut, j'avais l'impression que ma vue était brouillée, j'étais très fatigué". Autre favori au titre mondial, Brimin Kiprop Kipruto n'a pris que la 7e place (8'12"61) de l'épreuve.
Mondiaux Berlin
Djhone tout en contrôle
18/08/2009 À 11:24
Mondiaux Berlin
Le retour du Roi
18/08/2009 À 10:45