1re épreuve : le 100m

D'entrée, Kevin Mayer a montré qu'il était bien en jambes. Et même plus que ça. Le Français a couru dans la troisième série - la plus rapide du jour - et battu son record personnel de cinq centièmes ! Mayer a bouclé sa ligne droite en 10"50 et s'est classé troisième, derrière les Canadiens Warner (10''35) et Lepage (10''36). Il marque 975 points et en possède 12 d'avance sur son record du monde. Au classement provisoire, il figure déjà au 3e rang, à seulement 36 points de Warner, qui a "sous-performé" sur ce 100m.

Mondiaux
Deux médailles, six finalistes : cote d'alerte pour les Bleus à dix mois des Jeux
06/10/2019 À 23:58

2e épreuve : la longueur

Les fantômes de Berlin ne l'ont pas rattrapé. L'an dernier, Mayer avait tout perdu lors de la longueur, un zéro pointé qui avait mis fin à ses championnats d'Europe. Cette fois-ci, le Français a réglé la mire pour prendre la 4e place de l'épreuve. Il n'a même cessé d'améliorer sa marque, réalisant 7,43m, 7,46m, puis 7,56m. Cela reste à 24 centimètres de son record personnel, réalisé à Talence l'an dernier. Mais ça demeure solide. Il engrange 950 points et n'accuse "que" 48 points de retard sur son record du monde. Au classement provisoire, il reste au 3e rang, avec 90 points de débours sur le Canadien Pierce Lepage, auteur d'un bond à 7,79m.

3e épreuve : le poids

Le Français a frappé un grand coup à son deuxième essai. 16,81m, soit 81 centimètres de mieux que sa marque réalisée à Talence l'an dernier. Mayer a pu laisser éclater sa joie. Son premier grand moment d'émotion dans ce décathlon, même s'il n'agit pas d'un record personnel. De nouveau en avance sur son record du monde (pour trois petits points), il prend surtout la tête du décathlon. Le champion du monde possède 51 points d'avance sur Warner (14,97m au poids) et 86 sur le Grenadien Victor (16,24m).

4e épreuve : la hauteur

Premier petit couac. Il se contente de 1,99m, assez loin de ses meilleures performances (2,05m l'an dernier à Talence, record à 2,10m en indoor). Mais cela aurait pu être bien pire. Par deux fois, Mayer s'est en sorti à son ultime essai (1,96m et 1,99m). Poussé dans ses retranchements, le Français a ainsi limité la casse sur une épreuve qui l'a fait souffrir (genou et cheville) et sur laquelle il ne s'entraîne quasiment plus pour ménager son corps. Il garde la tête du décathlon. Mais avec seulement 10 points d'avance sur Warner, auteur d'un bond à 2,02m.

5e épreuve : le 400m

Le tour de piste a confirmé la fin de journée un peu difficile du Français. Mayer a terminé 8e de sa série, certes la plus rapide, en 48''99, soit à sept dixièmes de son record personnel. Conséquence, il perd sa place de leader au classement provisoire. Et recule même au 3e rang, à 30 points du Canadien Damian Warner (48''12 sur le 400m) et trois de son compatriote Pierce Lepage (meilleur temps en 47''35). Pour l'or, rien n'est perdu. Mais pour le record du monde ça se complique. Avant la seconde journée, il compte 80 points de retard sur son temps de passage de Talence.

6e épreuve : le 110m haies

Pour lancer la seconde journée, Mayer a pris la deuxième place de l'épreuve en 13''87, à 31 centièmes du vainqueur Warner et 32 de son record personnel signé cet été à Charléty. Le Canadien creuse un peu plus l'écart au classement avec 71 points de marge sur le Français, son nouveau dauphin. Voilà pour le plan comptable. Sur l'attitude, il y a de quoi s'inquiéter pour le Montpelliérain. Sa manière de décélérer, suivie d'un geste envers les siens dans la tribune, n'augurent rien de bon pour la suite.

7e épreuve : le disque

Un premier essai mordu. Un deuxième à 48,36m. Et c'est tout. Le Français a préféré faire l'impasse sur son dernier essai pour se préserver. Car la prochaine épreuve est celle qui redoute sans doute le plus ce jeudi : la perche. Sa marque de 48,36m au disque se situe à seulement deux mètres de sa performance de Talence, et à quatre de son record personnel. Solide. Il se rassure après un 110m haies inquiétant. Et surtout, il récupère la tête du décathlon avec 56 points d'avance sur Warner. Le Canadien est passé au travers (42,19m), à huit mètres de son record.

8e épreuve : la perche

Ses yeux rougis, avant même sa première tentative, annonçaient le drame sportif à venir. Il s'est produit, malgré l'obstination du Français. Visiblement touché aux ischios, Mayer n'a pas réussi à sauter la moindre barre. Ni même à aller au bout de sa course d'élan. Il a pourtant essayé. Deux fois. À 4,60m, une hauteur largement dans ses cordes en temps normal. Mais il n'y avait rien à faire. En larmes, le Français a dû se résoudre à d'abandonner. Le champion du monde de décathlon ne conservera pas son titre. Une terrible désillusion à dix mois des JO de Tokyo.

ÉpreuveDoha 2019Perf' lors de son record du monde Total de points Doha 2019 vs Record du monde 2018
100m10''50 (nouveau record personnel)10''55 (ancien record personnel)975 pts + 12 pts
Longueur 7,56m7,80m (record personnel)1925 pts - 48 pts
Poids 16,82m16,00m2827 pts+ 3 pts
Hauteur 1,99m2,05m794 pts- 53 pts
400m 48''9948''424483 pts- 80 pts
110m haies 13''8713''755474 pts- 96 pts
Disque 48,34m50,54m6310 pts- 142 pts
Perche Abandon5,45m//
Javelot /71,90m (record personnel)//
1500m /4'36''11//
Mondiaux
L'Amérique plus que jamais triomphante
06/10/2019 À 22:41
Mondiaux
"On n'a pas préparé ces Mondiaux comme on aurait dû", déplore le président de la FFA
06/10/2019 À 21:46