Les Bleus voulaient finir sur une bonne note. C’est raté. Le relais 4x400m messieurs, dernière épreuve des Mondiaux, n’a pas permis à l’équipe de France de s’offrir une troisième et dernière médaille. Très loin du compte, il ne s’est classé que 7e, en 3’03’’06. L’or est revenu aux Etats-Unis de Fred Kerley, Michael Cherry, Wilbert London et Rai Benjamin, sacrés en 2’56’’69 (meilleur perf’ de l’année), devant la Jamaïque (2’57’’90) et la Belgique des frères Dylan et Kevin Borlée (2’58’’78).

Mondiaux
Deux médailles, six finalistes : cote d'alerte pour les Bleus à dix mois des Jeux
06/10/2019 À 23:58

L’espoir de podium, faible mais réel sur le papier, s’est dissipé dès la fin du premier relais. Ludvy Vaillant a passé son témoin à Christopher Naliali en dernière position. Un rang que ni Thomas Jordier, ni Mame-Ibra Anne n’ont ensuite su améliorer. La huitième place a certes été évitée. Mais c’est seulement grâce à l’abandon de la Grande-Bretagne, sur une prise de relais cafouillée. Le quatuor français, identique à samedi, a signé un moins bon temps que lors des séries (6e temps des qualifiés en 3’01’’40). Pour l’équipe de France, cette conclusion des Mondiaux est à l'image de sa (très) longue semaine. Décevante.

Les États-Unis récupèrent leur bien

Pour les USA, c’est tout l’inverse. En tête dès le premier tour de piste, les Américains n’ont jamais été inquiétés même si la Jamaïque, seul rival potentiel, est restée en embuscade jusqu’à l’entame du dernier tour. Ils récupèrent leur titre laissés en 2017 à Trinidad-et-Tobago (5e ce dimanche) après une série de six sacres consécutifs entre 2005 et 2015. Les États-Unis referment leurs Mondiaux avec un total de 29 médailles dont 14 en or. Un bilan et une conclusion aux antipodes de l’équipe de France.

Mondiaux
L'Amérique plus que jamais triomphante
06/10/2019 À 22:41
Mondiaux
"On n'a pas préparé ces Mondiaux comme on aurait dû", déplore le président de la FFA
06/10/2019 À 21:46