Getty Images

Mihambo, Cheruiyot, Ali, Cheptegei et Peters : cinq champions sur le gong

Mihambo, Cheruiyot, Ali, Cheptegei et Peters : cinq champions sur le gong

Le 06/10/2019 à 22:48Mis à jour Le 06/10/2019 à 23:01

MONDIAUX - Conclue par les sacres américains sur les relais 4x400m dames et messieurs, la dernière journée des Mondiaux de Doha a aussi été marquée par cinq autres finales qui valaient le coup d'oeil. La plus belle performance est à mettre au crédit de l'Allemande Malaika Mihambo, sacrée à la longueur avec un bond à 7,30m.

Longueur (F) : Mihambo, le monde après l'Europe

Trois sauts au-delà de sept mètres, dont un nouveau record personnel à 7,30m qui constitue la meilleure performance de l’année : l'Allemande Malaika Mihambo a survolé le concours pour s’offrir, à 25 ans, son premier sacre mondial. Un titre attendu et mérité. Invaincue lors de ses neuf derniers concours et déjà détentrice de la MPM avant de se présenter à Doha (7,16m), la championne d'Europe a parfaitement assumé son statut de favorite. Ses 7,30m en font la 12e performeuse de l'histoire, la quatrième du XXIe siècle. Aux Mondiaux, personne n'avait sauté aussi loin depuis Jackie Joyner-Kersee (7,36m en 1987 et 7,32m en 1991).

Le podium

1. Malaika Mihambo (GER), 7,30m (record personnel et MPM)
2. Maryna Bekh-Romanchuk (UKR), 6,92m
3. Ese Brume (NGR), 6,91m

1500m (H) : Cheruiyot, seul au monde

Un cavalier seul. De bout en bout. Pour se mettre à l’abri du redoutable finish du Norvégien, Timothy Cheruiyot avait pour idée d’asphyxier d’entrée Jakob Ingebrigtsen. Le plan du Kényan a parfaitement fonctionné. En tête dès le départ, il s’est imposé en 3’29’’26 devant le revenant Taoufik Makhloufi (champion olympique en 2012) et l’ancien spécialiste du 800m Marcin Lewandowski. Ingebrigtsen termine au pied du podium. C’est le cinquième titre consécutif pour les Kényans sur la distance, après les sacres d’Asbel Kiprop (2011 à 2015) et Elijah Manangoi (2017).

Le podium

1. Timothy Cheruiyot (KEN), 3’29’’26
2. Taoufik Makhloufi (ALG), 3’31’’38
3. Marcin Lewandowski (POL), 3’31’’46 (record national)

Timothy Cheruiyot, Doha 2019

Timothy Cheruiyot, Doha 2019Getty Images

100m haies : Ali, la surprise du chef

Kendra Harrison devra repasser pour un premier grand titre en plein air. La recordwoman du monde a buté sur sa compatriote Nia Ali, sacrée pour la première fois à 31 ans et après deux grossesses. Une vraie surprise. Ali, vice-championne olympique en 2016, a battu par deux fois son record ce dimanche soir. En demies, l'Américaine l'a abaissé de quatre centièmes (12''44). Puis d'un dixième supplémentaire en finale (12''34). Elle n'était jamais montée sur un podium aux Mondiaux. L’autre grande favorite de cette finale, la Jamaïcaine Danielle Williams, prend la 3e place.

Le podium

1. Nia Ali (USA), 12’’34
2. Kendra Harrison (USA), 12’’46
3. Danielle Williams (JAM), 12’’47

Nia Ali, reine du 100m haies à Doha.

Nia Ali, reine du 100m haies à Doha.Getty Images

10 000 mètres (H) : Cheptegei, le successeur de Farah

La chasse était ouverte pour ces premiers Mondiaux de l’ère post-Mo Farah. Et c’est avec une forme de logique que Joshua Cheptegei a succédé au Britannique, l’Ougandais ayant été son dernier dauphin à Londres, voilà deux ans. Cheptegei s’est défait dans le dernier tour de ces deux derniers rivaux, l’Éthiopien Yomif Kejelcha et Rhonex Kipruto, nouveau prodige kényan de 19 ans.

Le podium

1. Joshua Cheptegei (UGA), 26’48’’36 (MPM)
2. Yomif Kejelcha (ETH), 26’49’’34 (record personnel)
3. Rhonex Kipruto (KEN), 26’50’’32

Joshua Cheptegei, Rhonex Kipruto et Yomif Kejelcha à l'arrivée du 10000m des Mondiaux de Doha 2019

Joshua Cheptegei, Rhonex Kipruto et Yomif Kejelcha à l'arrivée du 10000m des Mondiaux de Doha 2019Getty Images

Javelot (H) : Peters, le deuxième champion de Grenade

Huit ans après le sacre de Kirani James sur 400m, Grenade s’est trouvé le second champion du monde de son histoire. Âgé de 21 ans à peine, Anderson Peters s’est imposé grâce à un jet de 86,89m, effectué dès son premier essai. Le concours a été marqué par la lourde blessure à l’épaule de Magnus Kirt. L’Estonien, meilleur performeur de l’année avec 90,61m, est resté de longues minutes au sol après son 5e essai. Pas de quoi le priver d’une médaille d’argent. Le tenant du titre, Johannes Vetter, prend le bronze.

Le podium

1. Anderson Peters (GRN), 86,89m
2. Magnus Kirt (EST), 86,21mµ
3. Johannes Vetter (GER), 85,37m

Anderson Peters, Doha 2019

Anderson Peters, Doha 2019Getty Images

0
0