C'est la fin d'un long feuilleton. La commission des sanctions de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a rendu son verdict ce mercredi : Ophélie Claude-Boxberger a été suspendue deux ans pour dopage, concernant des faits datant de l'année 2019. Elle risquait jusqu'à huit ans de suspension. L'athlète franc-comtoise, spécialiste du 800m, 1500m et 3000m steeple, devrait effectuer son retour à la compétition après le mois de novembre (ndlr : pour sa fin de suspension) mais sera privée des Jeux Olympiques à Tokyo cet été.
"Je pense que je ne ferai pas appel, a assuré Ophélie Claude-Boxberger à L'Equipe. C'est mieux pour moi de me recentrer sur le sportif, de réécrire des dates sur mon calendrier. Est-ce que je me sens coupable ? Pas coupable ? De toute façon, quelles que soient les perfs que tu fais sur la piste, le doute est toujours là dans les yeux de certains. Je cours pour moi. Moi je sais, moi je me regarde dans ma glace." La commission des sanctions de l'AFLD qui réclamait huit ans de suspension au départ peut encore faire appel.
Athlétisme
El Moutawakel : "Chaque haie que je franchissais était pour moi un problème réglé pour les femmes"
19/04/2021 À 07:04

Ophelie Claude-Boxberger lors des championnats de France inddor 2019 à Miramas

Crédit: Getty Images

Athlétisme
Kipchoge se rassure aux Pays-Bas en vue de son défi olympique
18/04/2021 À 10:38
Athlétisme
Gatlin lance sa saison en 9"98, Martin fait sensation
18/04/2021 À 08:48