Le retour sur terre est douloureux. Au lendemain de sa démonstration défensive contre l’Australie (57-70), l’équipe de France féminine s’est inclinée contre le Canada (45-59) lors de son deuxième match de la Coupe du monde. Un résultat mais aussi une prestation décevants pour les joueuses de Jean-Aimé Toupane, sans doute un peu fatiguées après avoir joué tard la veille. Elles n’ont jamais réussi à mettre du rythme en attaque et elles ont subi la taille et la puissance de leurs adversaires sous l’arceau.

Pas de rebonds, pas de victoire

Coupe du Monde (F)
Quatre à la suite : les Américaines restent sur le toit du monde
01/10/2022 À 08:14
C’était déjà l’un des points inquiétants du match d’ouverture : les Tricolores ne font pas le poids dessous. Privées notamment de Sandrine Gruda, elles sont à la peine aux rebonds défensifs sur cette compétition. Une faille parfaitement exploitée par des Canadiennes très maladroites mais qui se sont nourries des possessions supplémentaires pour accentuer petit à petit leur avance tout au long du match. Kayla Alexander a fini avec 14 prises, dont 6 sous les panneaux français. 56 rebonds à 38, quasiment 20 d’écart, dont 19 offensifs. La stat clé de cette rencontre.
Jeudi, les Bleues ont pu s’en sortir en s’appuyant sur une grande défense et en faisant tourner le ballon en attaque, tout en profitant des exploits individuels de Gabby Williams. Auteur de 23 points contre l’Australie, la dernière MVP de l’Euroleague a été nettement moins en réussite. Notamment en première période. Elle est montée en puissance par la suite pour finir avec 13 points. Mais elle a été trop souvent esseulée.
Pire, les Françaises ont même été dépendantes de ses pénétrations vers le cercle. Parce qu’il n’y a pas eu - ou presque - d’autres solutions en attaque quand Williams ne marquait pas. Moins de mouvement du ballon et des joueuses et donc évidemment moins d’adresse. Seulement 31% de réussite aux tirs et pas une autre femme au-dessus des 10 points.

Un 9-0 qui fait mal

Les 18 premières minutes ont tout de même été très serrées. Parce que les Canadiennes ont aussi raté la très large majorité de leurs tentatives. Mais elles ont accéléré le rythme au meilleur moment : juste avant la pause. Un 9-0 passé en moins de deux minutes pour changer la physionomie du match. Le score est ainsi monté à 17-29 à la mi-temps alors qu’aucune des deux équipes ne semblait se détacher. Un passage à vide énorme dont l’équipe de France ne s’est pas vraiment remise.
Les Bleus ont plus ou moins fait jeu égal avec leurs adversaires sur la suite de la partie, même si l’écart est monté à 20 points avant de redescendre à 11. Revenir au score étant de toute façon compliqué sans jamais trouver la cible de loin (3 sur 19 à trois-points…). Cette sortie ratée contraste avec la très belle performance de la veille. Et il est donc difficile de jauger complètement ce groupe France.
En tout cas, Jean-Aimé Toupane et son staff n'auront pas le temps de tergiverser. Mises au repos samedi, les Tricolores affrontent le Mali dimanche (6h30) et la victoire paraît déjà impérative pour sortir au mieux de cette poule très relevée.
Coupe du Monde (F)
L'Australie fête Jackson en décrochant le bronze
01/10/2022 À 07:21
Coupe du Monde (F)
Les Etats-Unis matent le Canada et filent en finale
30/09/2022 À 10:24