Plus de 260 sélections entre 2003 et 2017, c'est peu dire que Céline Dumerc a marqué de son empreinte l'histoire de l'équipe de France. Recordwoman des sélections (262) avec les Bleues, la meneuse de jeu la plus célèbre du basket féminin a tiré sa révérence sur une nouvelle défaite en finale d'un championnat d'Europe. Comme en 2013 et en 2015. Comme aux Jeux Olympiques de Londres (2012) aussi.

Eurobasket (F)
Supérieure, l'Espagne a mis fin au rêve des Bleues
25/06/2017 À 20:09

Une seconde naissance à Londres

Londres. C'est dans la capitale britannique que le grand public a fait connaissance avec cette joueuse pas comme les autres. Céline Dumerc, c'est 1,69m sous la toise mais des bras capables d'envoyer des ogives à plus de 6,75m (la distance de la ligne à trois points dans le basket féminin). Aux JO, Dumerc a épaté son monde face à la Grande-Bretagne, en phase de groupes, et surtout face à la République Tchèque en quarts et la Russie, en demi-finale, pour offrir la première médaille olympique au basket féminin français.

Pour le grand public, Dumerc, ça restera ces images de shoots importants dans des positions improbables. Face à l'Espagne, le rêve des supporters français aurait été qu'elle soit une nouvelle fois sur une autre planète, que ses shoots et son leadership mènent une équipe rajeunie vers un troisième titre européen, après 2001 et 2009. En grande capitaine, elle a pris ses responsabilités. C'est elle qui a semblé relancer la France dans le deuxième quart-temps en inscrivant deux paniers à trois points quand le retard avait atteint pour la première fois dix points.

BASKET Londres 2012 France - Dumerc

Crédit: AFP

Las, l'équipe d'Espagne s'est une nouvelle fois dressée sur sa route. C'était déjà le cas en 2013 lors d'une finale en forme de crève-cœur… en France. A Prague, les Bleues n'ont quasiment jamais espéré dans cette finale, menées rapidement et incapables de faire douter une équipe d'Espagne trop solide. "On n'a pas énormément de regrets à avoir car on est tombé sur une très belle équipe d'Espagne. On n'a pas su rentrer dans le match, on a subi leur agressivité et leur talent offensif. Elles ont des joueuses monstrueuses comme Torrens [élue MVP du tourrnoi, NDLR]. Elles ont des individualités qui portent toute l'équipe. Et on a été dans le dur, tout simplement. Je ne vois pas trop comment on aurait pu gagner, même en 120 minutes, on n'aurait pas trouvé les ressources pour revenir", s'est désolée la numéro 9 pour Canal+.

Une sacrée fierté de porter ce maillot

Tout au long de son dernier match en équipe de France, Céline Dumerc a conservé la classe qui la caractérise et qui lui vaut le respect de ses adversaires. C'est avec le sourire qu'elle a été inscrire son dernier panier, un lay-up facile, chez les Bleues. Comme un symbole, c'est Dumerc qui a inscrit les sept derniers points de l'équipe de France. Comme un symbole, c'est la meneuse de 34 ans qui a terminé meilleure marqueuse française. "Bien sûr, j'aurais aimé finir autrement, crier comme une folle, a lâché, émue, Dumerc au micro de Canal+. […] On veut toujours plus, mais cela a été une sacrée fierté de porter ce maillot bleu. J'ai envie de dire merci. A tous les coaches, mes coéquipières, mes staffs et tous ceux qui m'ont suivie. Cela a été des années merveilleuses."

Avec une nouvelle médaille autour du cou, la sixième de sa carrière internationale, Dumerc tire sa révérence et laisse à la nouvelle génération des Epoupa, Johannes ou Chatereau les rênes de l'équipe de France.

https://i.eurosport.com/2017/06/26/2115696.jpg
Eurobasket (F)
"Quand on sait qu'on peut faire mieux, est-ce qu'on doit se satisfaire de ça ?"
07/07/2019 À 21:43
Eurobasket (F)
Les Bleues n'y arrivent toujours pas
07/07/2019 À 20:05