Le temps presse. Plus les années passent et plus la fenêtre de tir se réduit pour Tony Parker and co. Les deux prochains étés  s'annoncent même déterminants pour la génération dorée des champions d'Europe Juniors 2000 (Parker, Diaw, Turiaf), aidée depuis quelques étés par celle de 2006 (Batum, Diot). Il y aura d'abord l'Euro 2011. Ensuite, ce seront les Jeux Olympiques 2012. Après avoir raté deux olympiades, il n'est pas question de laisser passer cette troisième. TP et ses potes seront dans la force de l'âge. Mais dès l'été prochain, les Bleus ont à cœur de s’illustrer. "Si on reste soudés et si on ajoute des pièces maîtresses, on peut être champions d'Europe l'année prochaine. On en reparlera à Vilnius, avec une médaille jaune autour du cou", assure Nicolas Batum. On veut y croire. Mais il faudra se trouver un collectif,  réussir à attaquer une zone ou encore s'adapter aux exigences du jeu FIBA pour tous nos joueurs NBA. Et surtout, convaincre tout le monde de venir. Mais si Vincent Collet peut compter sur l'ensemble de ses forces, l'équipe de France aura belle allure en 2011 avec onze joueurs qui semblent s'imposer d'eux-mêmes. Voici ceux qui pourraient se présenter l'été prochain.
MENEURS : Tony Parker, Antoine Diot, Rodrigue Beaubois
Le retour de Tony Parker changera forcément la donne. Fidèle de l'équipe de France depuis son passage à l'INSEP, le meneur des Spurs a décidé de souffler un peu cet été. L'année prochaine, il devrait faire son retour. Et la France retrouvera son leader offensif, l'un des meilleurs finisseurs en Europe. Un atout de poids qui pourrait être épaulé par Antoine Diot ou encore Rodrigue Beaubois. Le premier, qui souffrait d'une hernie discale cet été, avait montré de belles choses lors de la campagne 2009 des Bleus et a continué sur sa lancée au Mans (9 pts, 4 pds de moyenne en Pro A). Le second n'est pas un pur meneur mais il devrait s'installer à ce poste à Dallas où il va continuer  son apprentissage aux côtés de Jason Kidd. Vrai scoreur, l'ancien Choletais pourrait être un relais intéressant pour faire souffler Tony Parker même s'il manque d'expérience internationale.
Mondial 2010
L'Argentine en beauté
07/09/2010 À 16:56
Les remplaçants possibles :
Sachant que Nando De Colo devrait encore évoluer à ce poste à Valence cette année, il pourrait avoir son mot à dire l'année prochaine même s'il y a plus de chance de le retrouver au poste 2. Sinon, Andrew Albicy, la belle surprise de l’été dans les sélections tricolores, Aldo Curti (Orléans), Marc-Antoine Pellin, futur joueur du Mans, ou encore l'ancien Aymeric Jeanneau (Strasbourg) pourraient attraper un strapontin en cas de forfait.
ARRIERE-AILIERS : Nicolas Batum, Nando De Colo, Mickaël Gelabale,Mickaël Piétrus
Depuis le Mondial 2006, on n'a pas revu Mickaël Piétrus avec le maillot bleu sur le dos. Ça manque. Sa défense et son shoot primé, qui font le plaisir d'Orlando, seraient précieux s'il arrive à se réadapter au jeu européen. S'il est resté au repos cet été pour soigner son poignet, il répète à l'envi son désir de revenir. Il pourrait le faire l'année prochaine. Avec Nicolas Batum, Mickaël Gelabale ou encore Nando De Colo, la France posséderait alors une force de frappe intéressante aux postes d'arrière-ailier sachant que Rodrigue Beaubois peut évoluer en tant qu’arrière et le polyvalent Boris Diaw peut aussi retrouver sa place à l’aile en fonction de l'effectif présent et des besoins. Cela fait sûrement saliver Vincent Collet.
Les remplaçants possibles :
Pour épauler cette belle armada ou pallier certains forfaits, Yannick Bokolo, précieux lors de la campagne 2010, pourrait apporter son shoot à trois ponts et sa défense sur certaines séquences.  Abdoulaye M'Baye, qui vient de rejoindre Strasbourg, pourrait également avoir sa chance. Mamoutou Diarra (Maroussi Athènes) et Joseph Gomis (Charleroi) aussi même si l'heure tourne pour eux. En fonction de sa saison à l'ASVEL, Edwin Jackson pourrait être aussi de l'aventure car il possède une arme recherchée : un shoot longue distance fiable. Enfin,  Yakhouba Diawara, s'il arrive à se relancer en Italie, pourrait être rappelé même s'il a refusé la sélection lors de l'été 2009 et ne semble plus être dans les petits papiers de la fédération.
INTERIEURS :Boris Diaw, Joakim Noah, Florent Pietrus, Ronny Turiaf
C'est la révolution la plus attendue. Depuis plusieurs années maintenant, la France cherche un pivot dominant. Et pour tout le monde, il s'appelle Joakim Noah. L'intérieur des Bulls, qui avait fait un court passage chez les Bleus au début de la préparation 2009, est présenté comme le chaînon manquant. Sa dernière saison aux Bulls fait rêver le staff tricolore (10.7 pts, 11 rbds 1.6 contre).  Il devait venir cet été. Mais il a préféré rester au chaud pour renégocier son contrat. Sera-t-il de la fête l'été prochain? Le doute plane encore. S'il vient, la France prendra en tout cas une autre dimension. Avec Ronny Turiaf, qui a cruellement manqué cet été pour sa défense, la France possèderait un duo de pivots capable de répondre aux "Big Men" des autres nations européennes même si le MOP du Final Four 2006 de NCAA ne sera sûrement pas le point de fixation attendu en attaque. Pour le poste d'ailier-fort, Boris Diaw, le capitaine de l'été, semble amené à évoluer à cette position dans l'avenir, Florent Piétrus est encore incontournable, et Ronny Turiaf peut également y faire des piges.
Les remplaçants possibles :
Il y a du monde et du potentiel. Mais pour le moment, ce ne sont souvent que des "prospects", qui pourraient être intéressants pour aider les Bleus sur des courtes séquences. Pour le dernier billet au poste de pivot, Ali Traoré a montré ses limites cet été mais reste l'option numéro 1 derrière Noah et Turiaf. Convainquant lors des trois premiers matches,  Ian Mahnimi, s'il réussit à gagner du temps de jeu à Dallas, aura peut-être une carte à jouer. Kévin Séraphin (Washington) représente aussi un pari séduisant. Les centimètres de Johan Petro (2.14m, Nets) et d’Alexis Ajinça (2.15 m, Dallas) font toujours rêver mais ils doivent jouer dans leurs nouvelles franchises pour enfin progresser. Enfin, Alain Koffi, auteur d'un Mondial convaincant, ou encore Ludovic Vaty, s'il se remet de sa rupture complète d'un ligament de sa cheville droite,  ou encore Adrien Moerman (Orléans) pourraient également attraper un billet pour la Lituanie.
LE CINQ MAJEUR POSSIBLE :
Tony Parker - Mickaël Piétrus - Nicolas Batum - Boris Diaw - Joakim Noah
Mondial 2010
Les Bleus au laser
06/09/2010 À 15:11
Mondial 2010
La conclusion est impitoyable
05/09/2010 À 17:07