Reuters

Noah: "Ma vie est un film"

Noah : "Ma vie est un film"
Par Eurosport

Le 30/06/2007 à 07:30Mis à jour

Joakim Noah, choisi en neuvième position par les Chicago Bulls dans la draft NBA, jeudi à New York, résume sa vie à un film dont il n'a pas fini d'écrire l'histoire. Désormais, l'ancien Gator de Florida veut tout faire pour amener les Bulls vers les somme

JOAKIM NOAH, comment vous sentez-vous ?

J.N. : "Ce qui m'arrive est indescriptible. Je suis tellement heureux. Je suis vraiment très chanceux de me retrouver là o je suis. On ne peut rêver de meilleure vie que la mienne. Ma vie est un film. Merci Monsieur Paxon (le manageur des Chicago Bulls). Je ne vous aimais pas quand vous étiez joueur car vous me faisiez pleurer. Mais merci mille fois."

Chicago, ça vous inspire ?

J.N. : "Et comment. C'est une équipe pleine de tradition. Etant gamin, j'étais un fan des Knicks. J'ai grandi à New York et c'était donc mon équipe phare. Chaque fois qu'on jouait contre les Bulls, on perdait. Les Bulls m'ont fait pleurer. Mais aujourd'hui, je suis fier de porter la casquette de l'équipe. C'est un club qui peut viser le titre tout de suite. La ville s'attend à ce qu'on gagne à nouveau. Je vais me donner à 150% et tout faire pour y arriver. Je suis prêt à bosser dur."

Cela vous fait quoi de jouer dans une grand ville ?

J.N. : "Rien du tout. Gainesville (la ville de son ancienne université de Florida), c'était un tout petit coin. Je suis resté trois ans là-bas et j'ai passé des moments inoubliables. Vous les médias, vous vous dites: Chicago, c'est un grand marché. Si j'avais été drafté plus haut l'an passé, j'aurais pu avoir plus d'argent. Vous parlez toujours d'argent. Moi, tout ce que je souhaite, c'est d'être heureux. Et gagner me rend heureux. C'est ce qui a de plus important à mes yeux."

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0