Getty Images

Les Rockets et Lillard sont impossibles à arrêter !

Harden, Davis et Lillard : les MVP sont de sortie !

Le 07/03/2018 à 06:59Mis à jour Le 07/03/2018 à 08:33

NBA – Pendant que Houston allait chercher sa seizième victoire de suite en battant Oklahoma City (122-112), Damian Lillard menait Portland à un huitième succès consécutif avec un nouveau carton (37 points). Une équipe, un joueur et deux tubes du moment aux Etats-Unis.

Le match : Et de 16 pour les Rockets

Excellents depuis le début de la saison, James Harden (23 points, 11 passes cette nuit) et ses coéquipiers n’en finissent plus de monter en puissance à l’approche des playoffs. Ils ont construit et solidifié des automatismes, au point où leur collectif est l’un des plus aboutis de la NBA. Et du coup, ils ne perdent plus. Ils amassent les victoires les unes après les autres. Déjà seize de suite après leur succès sur le parquet du Thunder (122-112) cette nuit. Ils ont désormais égalé les seize victoires d’affilée des Boston Celtics, plus longue série de la saison jusqu’à présent. Série en cours qui n’est pas prête de s’arrêter.

Les Rockets dégagent une sérénité assez impressionnante. Ils n’ont pas vraiment été inquiétés cette nuit. Même quand le score était serré. Ils ont juste déroulé leur basket, prenant rapidement les devants (54-45) à la mi-temps. Oklahoma City a fini par recoller à trois points sous l’impulsion de Russell Westbrook (32 points, 7 passes mais 9 balles perdues). Chris Paul, 25 points, et ses coéquipiers n’ont pas paniqué. Ils ont remis une accélération pour garder un matelas confortable jusqu’au bout. Au final, sept joueurs texans ont inscrit dix points ou plus. Le signe d’une équipe qui tourne vraiment très bien en ce moment.

Le joueur : Damian Lillard est surhumain !

A ce rythme, Damian Lillard va récolter quelques votes pour le titre de MVP… les mots manquent pour décrire les performances spectaculaires et répétées du meneur des Trail Blazers. Auteur d’une prestation d’anthologie contre les Lakers la veille (39 points, 19 dans le quatrième quart temps avec quatre paniers à trois-points d’affilée), il a remis ça cette nuit ! Encore 37 pions pour lui ! Avec une réussite incroyable. 10/18 aux tirs mais surtout 8/11 derrière la ligne à trois-points. Il n’a jamais été autant en confiance. Ça se sent dans ses prises de risque. Des tirs à huit mètres, en sortie de dribble, en sortie d’écran, etc. Il plane.

Lillard a eu le déclic depuis son match à 50 points en 29 minutes contre Sacramento le 9 février dernier. Il est absolument injouable depuis : 10 rencontres, six pointes à plus de 30 points, 35,4 pts par sortie, 49% aux tirs et 43% à trois-points, neuf victoires des Blazers. Il est l’homme du moment. Et il tire ainsi un effectif pourtant limité vers le haut. Portland reste sur huit succès consécutifs et occupe la troisième place de la Conférence Ouest. C’est très fort.

La surprise : Les Wizards continuent de briller sans Wall

Washington a joué son dix-septième match de suite sans son meneur All-Star John Wall. En son absence, Bradley Beal a parfaitement pris le relais. L’arrière a par exemple inscrit 30 points pour mener les Wizards à la victoire contre le Heat cette nuit (117-113). Une nouvelle performance de choix pour Beal, à l’aise dans son rôle de boss en intérim.

C’est même toute l’équipe qui se sent bien. Voire… mieux ? Les joueurs ont plusieurs fait comprendre que la balle circulait plus en l’absence de Wall. Des propos qui ont même créé des tensions entre l’absent et Marcin Gortat, le pivot titulaire. Les Wizards ont gagné 11 des 17 matches disputés sans leur meilleur joueur désigné et ils sont cinquièmes à l’Est.

La performance : 41 pions pour Anthony Davis !

Un peu comme les Blazers de Damian Lillard, les New Orleans Pelicans d’Anthony Davis réalisent une très grosse fin de saison. Ils restent désormais sur neuf victoires de suite après avoir battu les Clippers cette nuit (121-116). Héroïque, leur intérieur All-Star a compilé 41 points et 13 rebonds. Son équipe est désormais solidement accrochée à la quatrième place.

Les Français : Frank Ntilikina, une première dans le cinq !

Le rookie des Knicks était titulaire pour la première fois de sa jeune carrière cette nuit. Manque de chance, il a eu fort à faire contre les pistoleros que sont Lillard et C.J. McCollum. Frank Ntilikina a souffert, à l’image de son équipe, largement battue (87-111). Il a terminé avec 6 points, 2 rebonds et 2 passes en 28 minutes.

Dans les autres matches, Ian Mahinmi a compilé 2 pts et 2 rbds en 4 minutes avec Washington. 2 points en 3 minutes pour Timothé Luwawu-Cabarrot dont les Sixers ont pris le dessus sur les Hornets de Nicolas Batum (12 pts, 4 rbds, 10 pds).

Tous les scores

Thunder – Rockets : 112-122
Trail Blazers – Knicks : 111-87
Mavericks – Nuggets : 118-107
Wizards – Heat : 117-113
Raptors – Hawks : 106-90
Hornets – Sixers : 114-128
Warriors – Nets : 144-101
Clippers – Pelicans : 116-121

0
0