Getty Images

Tony Parker, comme au bon vieux temps

Tony Parker, comme au bon vieux temps

Le 31/10/2018 à 07:24Mis à jour Le 31/10/2018 à 08:00

NBA – 36 ans mais toujours en forme ! Tony Parker a délivré une prestation vintage (24 points, 11 passes) pour mener les Hornets à la victoire contre le Heat cette nuit. Le vétéran français a encore du jus dans les jambes et réalise un très bon début de saison.

Les Français : Parker et Batum s’éclatent !

Les Hornets ont signé Tony Parker principalement pour son expérience. Car à ce stade de sa carrière, l’ancien multiple All-Star, 36 balais, n’est évidemment plus le joueur véloce qui terrassait les meilleures défenses NBA chaque soir. Quoique. Il ne le fait effectivement plus quotidiennement. Mais TP a toujours des flashes de la version dominante de lui-même. Comme cette nuit par exemple. Excellent en sortie de banc, le Français a compilé 24 points et 11 passes décisives, en tout juste 25 minutes. Charlotte a alors battu Miami (125-113) dans son sillage.

Je suis un gagnant. J’ai eu beaucoup de succès dans cette ligue et c’est pour ça qu’ils m’ont fait venir ici“, confiait pour sa part l’intéressé après la rencontre. C’est vrai que pour l’instant, Parker est plus qu’une simple doublure de la star Kemba Walker. Plus qu’un simple mentor qui glisse quelques consignes aux entraînements ou dans le vestiaire. Il est plutôt un meneur efficace dans un rôle certes amoindri. Il a été le principal artisan de la victoire contre le Heat. Parce que sa prestation a tiré vers le haut d’autres joueurs du banc comme Malik Monk (20 points) ou Michael Kidd-Gilchrist (14 points, 8 rebonds). Les remplaçants de Charlotte ont dominé ceux de Miami (66-44) et ça a fait la différence.

TP a d’ailleurs passé la barre des 19 000 points en carrière par la même occasion et il est seulement le troisième européen (avec Dirk Nowitzki et Pau Gasol) à réaliser pareil exploit. Son coéquipier Nicolas Batum n’était pas en reste avec 20 points et 7 rebonds au compteur cette nuit. Moins de réussite en revanche pour leurs compatriotes Evan Fournier (9 points à 3/13) et Ian Mahinmi (7 pts, 6 rbds), tous les deux battus avec leur équipe respective.

Le joueur : Nouvelle coupe, nouveau Kyrie

Kyrie Irving a rasé ses cheveux et ce n’était pas le seul changement notable cette nuit. Le meneur All-Star a surtout livré un premier match référence après un début de saison timide (et rempli de maladresses). Méconnaissable physiquement mais enfin proche du niveau de jeu qu’on lui connait. Il a inscrit 31 points et les Celtics ont battu les Pistons (108-105).

Irving a notamment brillé dans le troisième quart temps, moment clé de la partie. Boston a creusé l’écart à ce moment-là (+12 en douze minutes) et les joueurs de Brad Stevens ont ensuite contrôlé la fin de rencontre. Outre les 31 points d’Irving, Jayson Tatum a posté 16 points et Jaylen Brown en a mis 14.

Kyrie Irving (Boston Celtics)

Kyrie Irving (Boston Celtics)Getty Images

Le match : Toronto roule sur Philadelphie

Les Raptors ont essuyé leur première défaite de la saison la veille, contre les Bucks. Un match que Kawhi Leonard n’a pas disputé. La superstar est laissée au repos l’un des deux soirs à chaque fois que Toronto a deux rencontres à disputer en quarante-huit heures. Son retour s’est immédiatement fait ressentir contre les Sixers. Impérial, il a compilé 31 points, 7 rebonds, 4 passes et 4 interceptions. Toronto a facilement disposé de Philadelphie, 129-112.

Pascal Siakam a cumulé 15 points et 15 rebonds et Kyle Lowry a marqué 20 points pour épauler Leonard. En face, Joel Embiid a eu beau poster 31 points et 11 rebonds, il était parfois bien seul. Le Camerounais a essayé de ramener les siens au contact en fin de match en recollant à -6 (117-111). Mais les Raptors ont réagi avec un 7-0 et un nouveau trois-points de Leonard. Ils pointent désormais à sept victoires en huit matches.

Le duo : Westbrook et George sur leur 32

Le Thunder a enchaîné un deuxième succès d’affilée. Russell Westbrook (32 points, 8 passes) et Paul George (32 points, 12 rebonds) ont pris les choses en main et Oklahoma City a battu les Clippers (128-110).

La première : Les Cavaliers ont enfin gagné !

Seule équipe à ne pas avoir remporté le moindre match, Cleveland a débloqué son compteur en battant Atlanta (136-114) cette nuit. Les Cavaliers ont décroché leur première victoire deux jours seulement après le renvoi du coach Tyronn Lue. Pour l’instant, son assistant Larry Drew assure l’intérim même s’il est frustré de ne pas avoir reçu une proposition sur le long terme de la part de ses dirigeants. Ses joueurs ont donc tenu à gagner pour lui. Rodney Hood (26 pts) et Cedi Osman (20 unités) ont posé les bases de ce premier succès contre les Hawks d’un Trae Young inspiré (24 pts) .

Tous les scores

Cavaliers – Hawks : 136-114
Hornets – Heat : 125-113
Magic – Kings : 99-107
Raptors – Sixers : 129-112
Celtics – Pistons : 108-105
Thunder – Clippers : 128-110
Rockets – Trail Blazers : 84-105
Grizzlies – Wizards : 107-95

0
0