"Je vais mettre un terme à ma carrière. J'ai pris le temps, j'y ai réfléchi avec mon agent, ma famille, mon entourage. Aujourd'hui je suis là pour l'annoncer, je prends ma retraite". Kévin Séraphin, dans un entretien accordé au site spécialisé First Team, n'aurait pas pu être plus explicite.

L'intérieur français de 30 ans évoque une retraite "un peu forcée" en raison de nombreuses blessures aux genoux. "Au bout d'un moment, je me suis dit qu'avec les genoux ça devenait compliqué et le but ce n'est pas de finir en chaise roulante. Ça a été une longue réflexion", a précisé Kévin Séraphin. En décembre 2019, alors qu'il n'avait pas été prolongé par Barcelone, l'ancien international français avait indiqué à L'Équipe mettre sa carrière "entre parenthèses" pour la saison 2019/20.

NBA
Contrat max ou boulet, bonnes affaires : quel est le juste prix d'un joueur NBA ?
26/11/2020 À 15:16

Carrière en NBA

Drafté en NBA en 2010 (17e position), le joueur formé à Poitiers et Cholet a rejoint les Washington Wizzards. Bloqué lors du lock-out en début de saison 2011-2012, il a ensuite rejoint les Espagnols de Vitoria avant de retourner aux Wizzards pour quatre nouvelles saisons (2011-2015), avant de signer en 2015-2016 pour les New York Knicks, puis aux Indiana Pacers la saison suivante.

Du haut de ses 2,08 mètres pour 126 kg, il a disputé les deux dernières saisons de sa carrière en Euroligue, au FC Barcelone (2017-2019). Natif de Cayenne en Guyane, Séraphin a revêtu le maillot de l'équipe de France à 47 reprises pour 333 points marqués. Son tout dernier match en bleu remonte à septembre 2017, lors de la défaite en huitièmes de finale du Championnat d'Europe contre l'Allemagne. Il a été vice-champion d'Europe en 2011 (défaite contre l'Espagne 98-85 en finale), aux côtés de Tony Parker, Nicolas Batum, ou encore Boris Diaw.

BASKET 2012 France-Tunisie (Tony Parker et Seraphin)

Crédit: AFP

NBA
Le camp d'entraînement avant mieux ? Toupane invité par les Warriors
25/11/2020 À 06:38
NBA
Six pistes pour Batum, coupé par surprise : "Je l'ai découvert comme tout le monde, sur Twitter"
24/11/2020 À 08:43